Mon voyage seule à Madagascar

 

Comment voyager seule 2 semaines à Madagascar

IMMERSION AU PAYS DES BAOBABS, PIROGUES ET LÉMURIENS

 

Mon voyage à Madagascar fut tout simplement merveilleux et rythmé par des paysages à couper le souffle, des rencontres insolites et des expériences pleines d'aventure !

 

Parce que j'avais très envie de découvrir Madagascar, que j'avais 20 jours devant moi mais personne pour m'accompagner, je me suis décidée à y aller tout seule, à la dernière minute !

 

Ça a été très facile car j'ai contacté une asso solidaire qui oeuvre sur place et je me suis laissée guidée...

 

Je vous raconte en détails ce voyage merveilleux entre baobabs, lémuriens, caméléons et crocodiles, en 4X4 ou en pirogue... Mon immersion dans les activités solidaires de l'association ont aiguisé mon regard et m'ont permis d'accéder à des lieux et scènes de vie peu accessibles aux  touristes.

MON ITINÉRAIRE DE 17 JOURS À MADAGASCAR

mada vols.png
sur mesure.png
 

POURQUOI ET COMMENT PARTIR SEULE À MADAGASCAR

En Solo, mais toujours bien accompagnée !

Madagascar me faisait rêver depuis de longues années. Moi qui avait tant aimé mon voyage en Afrique Australe, je savais déjà que cette latitude aurait tout pour me plaire. Ce qui m'attirait le plus sur cette île, c'est sa faune et sa flore endémique mais aussi la découverte d'une culture insulaire unique en son genre, réputée comme étant un métissage afro-asiatique surprenant.

C'est à l'improviste que j'ai décidé de me rendre là bas. Dix jours avant la date du départ, je me surprenais à acheter un billet aller-retour pour 17 jours sur place. Seulement, pour la première fois, j'étais seule pour partir hors d'Europe, sans personne pour faire ce voyage avec moi ! 

Voyager à Madagascar est réputé comme très dangereux si on se fie aux conseils aux voyageurs de France Diplomatie, tout le territoire étant en vigilance renforcée en raison d'attaques violentes fréquentes ! Cependant, la vigilance renforcée concernant la quasi totalité des pays non occidentaux, elle est à prendre en compte pour appliquer les précautions de base mais elle ne doit pas empêcher de se rendre dans les Pays concernés. Toutefois, outre la sécurité aléatoire, un autre élément est une barrière pour découvrir Madagascar par soi-même : la langue ! Si dans les grandes villes le français ou l'anglais est parlé par de nombreux malgaches, c'est tout autre chose dans les campagnes. Les dialectes sont nombreux et la discussion peut s'avérer difficile, voire impossible, même avec un guide de conversation... Il est donc indispensable d'être accompagné d'un guide local pour communiquer avec les malagasy et surtout obtenir des informations essentielles sur les "fady" (interdits et tabous locaux). 

J'ai donc opté pour une solution très adaptée à ma situation, considérant que j'avais moins de trois jours pour préparer mon voyage, aucun contact sur place et quasiment aucun repérage. J'ai choisi de partir avec une association solidaire basée à Antsirabé à l'ouest de Madagascar. L'association proposait d'accueillir des voyageurs pour leur faire découvrir leurs actions solidaires locales puis de les guider au long de leur voyage, ce qui permet au passage de financer les actions de l'asso qui agit pour les enfants des rues.

L'association m'a ainsi concocté un itinéraire sur mesure en fonction des sites que je souhaitais découvrir en priorité et du mode de voyage qui me convenait (c'est à dire sommaire). C'est comme cela que j'ai pu découvrir les activités solidaires à Antsirabé, descendre la Tsiribihina en pirogue pendant 3 jours pour rejoindre la côte ouest, explorer les Tsingy de Bemahara, saluer baobabs et lémuriens et enfin vivre en immersion dans un village de pêcheur reculé... Je n'ai eu qu'à me laisser guider une fois sur place, me greffant pour la majorité des transports et activités à d'autres voyageurs ou à des minibus véhiculant des jeunes en colonies de vacances solidaires.

Malheureusement cette association ne propose plus ce voyage mais vous pouvez contacter cette agence qui est en contact avec d'autres associations de ce type. Demandez leurs un devis en précisant que vous souhaitez effectuer un circuit avec une agence solidaire (vous pouvez les renvoyer vers ma page pour exemple), le devis est gratuit, rapide et sans engagement et vous êtes surs d'être entre de bonnes mains.

Bilan : Ce voyage était fabuleux, je n'ai eu absolument aucun problème sur place. La seule chose qui m'a m'embêtée pendant ce séjour, c'est de croiser une colonie d'adolescents français quelque peu écervelés sur ma route ! Les malagasy ont été très accueillants et respectueux, je ne me suis jamais sentie en danger même si la corruption est présente à tous les coins de rue et que j'ai croisé de nombreux hommes armés qui nous laissent tranquilles car les guides savent comment s'y prendre (en laissant un billet ou en distribuant des vivres). 

 

Si vous souhaitez partir seul(e) à Madagascar, je ne peux que vous recommander de faire comme moi en réservant ici votre voyage.

Itinéraire et carte de mon voyage

 

17 jours à Madagascar en 7 étapes

Voici la carte de mon itinéraire d'un peu plus de deux semaines à Madagascar, il m'a permit de découvrir ces lieux qui me faisaient tellement rêver comme les Tsingy de Bemahara (la forêt de pierre), le fleuve de laTsiribihina ou encore l'allée des Baobabs. Comme vous le voyez sur la carte, je n'ai exploré qu'une toute petite parcelle de cette immense île ! Car les distances sont longues et prendre son temps dans chaque étape était une de mes priorités, car l'Afrique ne se découvre pas en courant, mais en traînant les pieds et en savourant chaque instant...

Oui, la république de Madagascar (qui se dit "Madagasikara" en langue malgache), est vraiment immense ! C’est tout simplement la 5ème plus grande île du monde après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Elle est longue de 1580 kilomètres et large de 580 kilomètres ! Cette île africaine est séparée de son continent par le canal de Mozambique. Autour de Madagascar se trouvent les îles et archipels de l'île Maurice, les Seychelles, Mayotte, les Comores et La Réunion. Des noms qui font ont un air de paradis et qui fascinent les voyageurs car ce sont de minuscules îlots perdus dans l'Océan. Madagascar n'a rien envier à ses voisins en terme de climat, de végétation, de faune et de plages de sable fin. Son territoire encore inexploré sur certaines parcelles est un véritable trésor pour les aventuriers et amateurs de voyages hors des sentiers battus.

 

Mon programme jour par jour

Détail de mes journées à Madagascar

Ci-dessous je vous détaille chaque halte, des articles de blog illustrés étant dédiés à certaines visites et découvertes en particulier. Pour chaque étape clé, je vous relate les détails de ma route, ce que j'ai vu et ce que j'ai aimé. Pour accéder au billet d'une escale, cliquez sur le bouton "Voir cette étape". C'est parti pour un road trip malgache fort en émotions et riche en paysages.

Antananarivo

1 nuit

J'arrive de nuit donc je file à l'hôtel des Flots Bleus, proche de l'aéroport, pour un court repos de 4 heures. C'est ensuite au petit matin que je découvre la capitale de Madagascar. Le soleil se lève sur Antananarivo et la lumière est à couper le souffle. Je traverse la ville avec le bus qui me conduit à Antsirabé et je suis immédiatement envoûtée par l'ambiance dans les rues, tuktuk, pousse-pousse, vélos et motos circulant sur la même voie que les chèvres et les zébus.

 

Puis, quand je m'éloigne de la ville je découvre les décors de la mythique RN7, je suis ébahie. J'étais vraiment fatiguée de mon vol mais je n'ai pas voulu fermer les yeux pendant le trajet, la beauté des paysages m'ayant tenue éveillée. Rizières, montagnes, salins, "maisons en sachets", façades multicolores... Tous ces paysages me rappellent l'Afrique australe et l'Asie du sud-est en même temps, un mélange unique.

Antsirabé : actions solidaires

Je rencontre l'équipe de l'association "Grandir Ailleurs", je passe trois jours formidables à découvrir leurs actions auprès des enfants de la rue : le biblio-pousse, le ciné rue, le centre d'hébergements... Une expérience unique qui me permet de comprendre où j'ai mis les pieds. J'apprends énormément de choses sur les conditions de vie des enfants des rues, l'absence d'intervention politique et les conditions sociales des malgaches en général.

Antsirabé : découverte de la ville

3 nuits

A Antsirabé, je pose mon sac dans un hôtel en plein centre, le Green Park Hotel. J'adore mon hôtel car je dors dans un joli petit bungalow situé dans un jardin tropical et puis le restaurant est absolument divin !

Lac Tritriva

Rando à vélo (une journée)

J'enfourche un VTT pour découvrir à vélo les alentours d'Antsirabé, accompagnée de Lova, jeune guide de l'association. C'est une journée extraordinaire sur les pistes rouges qui grimpent à travers champs et rizières, jusqu'à un lac rafraîchissant aux couleurs émeraudes.

Miandrivazo

1 nuit

Point de départ pour mes trois jours en Pirogue, je traverse rapidement Miandrivazo et j'y passe un excellente nuit à l'hôtel "La Pirogue".

Descente de la Tsiribihina

3 jours en pirogue (bivouac)

C'est parti pour l'aventure ! Je passe trois jours à vivre sur un pirogue, dont deux nuits sous tente sur les plages. Trois journées à m'émerveiller devant les prouesses de piroguiers qui nous cuisinent des plats gastronomiques dans la pirogue, tout en pagayant! Mes activités consistent à saluer les crocodiles, les caméléons, les lémuriens, à me baigner sous une cascade merveilleuse et à faire connaissance avec mes colocataires de pirogue !

Belo sur Tsiribihina

1 nuit

Après trois jours sur le fleuve, je rejoins Belo accrochée au toit d'un 4x4. Puis, je passe la nuit dans un hôtel absolument parfait pour une vraie détente (avec eau chaude !), le Menabe Hôtel Restaurant. Je découvre rapidement la petite ville et son marché.

Tsingy de Bemaraha

1 nuit

C'est cette mystérieuse forêt unique en son genre qui a principalement motivé mon voyage à Mada.

 

Six heures de marche dans ce décor absolument dingue... Une forêt karstique de pierres aiguisées que l'on traverse avec un baudrier en passant par des ponts suspendus, des grottes qui abritent des mangoustes rouges et des forêts truffées de lémuriens.

 

C'était tout simplement magique et surréaliste.

Allée des Baobabs

1 coucher de soleil

Au coucher du soleil, cette allée des Baobabs est sublime, comme promis. Ce sont tous les alentours qui méritent d'être sillonnés car les baobabs sont partout, au delà de mes espérances ! 

En arrivant sur l'allée, on prend peur au début car elle est envahit par les touristes mais vers 17h, tout le monde se poste au même endroit pour photographier le coucher de soleil. Restez à l'écart et vous aurez les baobabs pour vous tout seul...

Tsaravahiny de Mangily

5 nuits

Tsaravahiny de Mangily est un lieu presque inconnu car il ne se trouve même pas sur la carte ! C'est un village de pêcheur reculé, qui n'a pas accès à l'eau ni à l'électricité courante. Des puits ont été creusés par une ONG et des panneaux solaires ont été installés récemment, permettant à ce village de se développer et d'accueillir quelques touristes qui souhaitent vivre au plus près des conditions locales.

Je passe six jours au rythme du soleil, suivant l'horaire des marées, observant les métiers traditionnels et les coutumes ancestrales... Les enfants m'accompagnent du matin au soir, ils me suivent partout. Une étape forte en émotions que je ne suis pas prête d'oublier.

Forêt de Kirindy

Une après midi

Je pars à la rencontre des nombreux lémuriens de la réserve de Kirindy, 72 000 hectares de forêt primaire sèche. Ca grouille dans les arbres ! Je vois aussi le fameux fossa mais surtout beaucoup d'oiseaux (68 espèces d’oiseaux vivent ici).

Antsirabé

1 nuit

Retour à Antsirabé, j'arpente le quartier de l'artisanat et des fabriques de souvenirs avant de partir pour l'aéroport.

Please reload

Madagascar toute seule, combien ça coûte ?

 

Budget de mon voyage 

L'île de Madagascar fait partie des destinations de voyage les moins chères du Monde. Le coût de la vie pour un occidental en voyage y est très bas, c'est pourquoi vous devrez, avant de mettre les pieds ici, prendre conscience du comportement à adopter (cf. Charte du voyageur). Ce qui vous coûtera le plus cher ici, ce sont les vols internationaux, les véhicules privés, les entrées dans certains parcs et l'organisation de certaines activités.

Les vols internationaux et nationaux

 

Il existe plusieurs aéroports à Madagascar, vous pouvez décider d'atterrir dans la capitale (Antananarivo) ou dans un des 15 autres aéroports de l'île ! Cependant, cela nécessitera alors une escale par la capitale.

Pour Antananarivo il y a des vols directs depuis Paris ou bien des vols avec escale depuis Marseille, Lille, Toulouse, Nice, Bordeaux et autres grands aéroports français.

Il y a des aller-retour à partir de 650€ mais en fonction de vos dates (et au fait de réserver plus ou moins en avance) cela peut grimper à 1200€ (ce qui a été mon cas car j'ai pris mon billet 5 jours avant le départ et avec un vol direct)

Trouvez le vol le moins cher ici

 

Le coût de la vie

 

Le revenu mensuel moyen par habitant est de 30€ en 2016, gardez donc à l'esprit que lorsque vous laissez un pourboire, vous aidez grandement la population à arrondir ses maigres fins de mois. Surtout, ne négociez pas trop les prix ici car ce serait vraiment indécent !  Surtout que l'essence, les véhicules et tous les produits technologiques ne sont pas moins chers qu'ailleurs... A Madagascar, le confort a un prix, même si vous êtes un routard (confort signifie avoir accès à de l'eau courante, à des toilettes...)

  • Nuit d'hôtel : De 25€ à 65€ la chambre double pour un standard international, 10€ à 15€ en chambre d'hôte ou dans un hôtel plus modeste. Les auberges de jeunesse n'existent pas vraiment et le séjour chez l'habitant n'est pas forcément plus économique qu'un petit hôtel basique.
     

  • Repas : Si vos moyens sont limités, vous trouverez toujours de quoi vous nourrir comme un local pour 2€ la portion. Mais dès lors que vous voulez goûter à la cuisine gastronomique quand un cadre de charme, cela vous coûtera au minimum 8€ par repas avec une boisson. Une bière locale coûte environ 0.80€. 
     

  • Activités et visites : Pour vous donner un exemple, l'accès aux parcs naturels comme le Tsingy de Bemaraha est à 13€ par adulte étranger, et 6€ pour les enfants. Pour les excursions guidées, comptez environ 25€ par jour pour un guide et jusqu'à 60€ par jour pour le guide avec 4 x 4 + essence. 

Au total, ce séjour m'a coûté 1250€ pour 17 jours avec les hébergements, guides, transports routiers et activités et sans les vols.
 

Attention, si j'ai payé un prix si peu cher c'est pour les raisons suivantes :
 

  • J'ai passé 5 nuits dans des conditions plutôt précaires (au village Tsaravahiny de Mangily) et 3 jours en bivouac. Le reste du temps je dormais dans des petits hôtels assez simples, j'étais donc en moyenne à 10€ par nuit. 
     

  • J'ai profité d'une place libre dans les bus des "colonies de jeunes" qui venaient faire des chantiers solidaires pour les plus longs trajets. Ce n'était que pour des raisons économiques car voyager avec 12 adolescents c'était vraiment dur...
     

  • J'ai accepté de faire une partie du voyage avec une famille qui faisait les mêmes trajets que moi, j'ai donc partagé le 4X4 (j'étais parfois sur le toit) et la pirogue avec eux (nous étions 3 par pirogue). Au final je suis tombée sur une famille de baroudeurs super cool donc j'ai adoré cette rencontre et faire un bout de chemin avec eux était plutôt génial :)

 

Se déplacer à Madagascar

Mes trajets et modes de transport

L'état des routes à Madagascar, en dehors des grandes villes et des grands axes comme la RN7 est... catastrophique ! Des nids de poules géants et des ponts qui tiennent par un fil. De plus, en raison de l'insécurité sur les tronçons touristiques, les véhicules doivent souvent se déplacer en caravanes (à plusieurs). Je vous déconseille donc de songer à vous déplacer par vous même hors des sentiers battus.

 

Voici tous les trajets que j'ai effectué sur l'île de Madagascar. J'ai eu la chance de profiter des bus collectifs occupés par des jeunes qui venaient ici pour faire un chantuer solidaire et des 4x4 partagés avec les familles qui faisaient les mêmes portions d'itinéraires que moi.

  • Tananarive > Antsirabé : 4h en bus collectif (colonie de 12 jeunes ados qui partaient pour un chantier solidaire)
     

  • Antsirabé > Miandrivazo : 5h en van (partagé avec 11 autres voyageurs qui se rendaient là bas)
     

  • Miandrivazo > Belo sur Tsiribihina :  3 jours en pirogue (nous étions 4 pirogues, soit 12 voyageurs, très bonne ambiance!)
     

  • Belo sur Tsiribihina > Tsingy de Bemaraha : 4h en 4X4 partagé (avec une famille de 5 personnes, j'étais donc sur le toit la plupart du temps ou serrée comme une sardine !)
     

  • Tsingy de Bemaraha > Morondava : 6h en 4X4 partagé (idem)
     

  • Morondava > Tsaravahiny de Mangily : 30 min en 4X4 partagé (avec une autre voyageuse)
     

  • Tsaravahiny de Mangily > Antsirabé : 6h en bus collectif (colonie de 12 jeunes ados qui partaient pour un chantier solidaire)
     

  • Antsirabé > aéroport de Tananarive : 5h30 en taxi (seule)

Partir à Madagascar

 

Quand partir ? Quel climat ?

Madagascar bénéficie  dans la majorité d'un climat tropical avec quelques variations en fonction des régions et des altitudes. La côte est de l'île est plus propice aux moussons tandis que la partie sud ouest est rarement sous l'eau. La capitale a un climat plus stable que le reste du pays car elle se situe en zone tempérée.

L'hiver qui s'étend de juin à août est frais et sec tandis que l'été qui va de novembre à mars est chaud et humide. Evidemment, le temps est toujours plus doux et moins humide sur les côtes que dans les hautes terres centrales.

 

Madagascar connaît une saison de pluie qui s'étend de mi novembre à mi avril.

La période la plus recommandée est donc celle de mai à septembre.

 

Voyager à Madagascar

Précautions avant de partir

Si vous vous apprêtez à partir pour un voyage à Madagascar, voici ce que vous devez savoir et prévoir :

  1. PASSEPORT ET VISAS

    L’obtention d’un visa est obligatoire pour visiter Madagascar quel que soit le motif de la visite. Le visa est valide pour une durée de 90 jours maximum.

    Vous pouvez demander facilement votre visa à votre arrivée à l'aéroport d'Antananarivo

    Le prix du visa dépend de la durée de votre séjour. Il varie entre 35,00 euros et 69,00 euros.

    Vos passeports doivent être valables au moins six mois après l’entrée dans le pays.

    Une taxe touristique de 10 € doit être versée par tout étranger entrant à Madagascar.
     

  2. VACCINS ET PALUDISME

    Vérifiez que toute la famille est à jour dans ses vaccins (DTCP et hépatite B) et consultez votre médecin pour les vaccins spécifiques suivants, au moins 1 mois avant le départ si possible :

    - hépatite B
    - rage
    - typhoïde

    Le risque de transmission du paludisme est présent dans tout le pays avec un risque plus élevé dans les zones côtières. Prenez vos précautions et demandez à votre médecin de vous prescrire un traitement. Manches et jambes longues avant le coucher du soleil, moustiquaire et répulsif pour lez zones tropicales sont de rigueur.
     

  3. ASSURANCES / FORMALITÉS

    Lisez tous mes conseils pour penser à tout avant de partir à l'étranger
     

  4. LANGUES

    La langue nationale de Madagascar est le malagasy mais les langues officielles sont le malagasy et le français. Mais 20 % seulement des habitants parlent français, principalement les personnes lettrées.

    Apprenez donc au moins à dire bonjour, merci, je m'appelle, je suis français, combien ça coûte... dans les langues locales. Et munissez-vous d'un guide de pictogrammes pour communiquer avec ceux qui ne parlent pas un mot de français ou d'anglais
     

  5. SAC DE VOYAGE

    Consultez ma checklist pour remplir votre sac de voyage
     

  6. BACKPACKERS

    Consultez mes conseils pour voyager avec un sac à dos
     

  7. ARGENT ET DEVISES

    La devise utilisée en Ethiopie est l'Ariary malgache (MGA)
    Le cours en octobre 2019 est de 4100 Ariary = 1€
    Pour connaitre le taux précis actuel, c'est ici

    Prévoyez du cash pour vos dépenses quotidiennes, des ATM (distributeurs) ne sont pas courants dans tout le Pays. 
    Attention : Les commissions de retrait sont élevées et chaque retrait limité à environ 100€.

    Procurez vous une carte Revolut (gratuite) pour bénéficier de retraits sans commissions !

     

  8. ACCESSOIRES DE VOYAGE

    Vérifiez que vous avez tous les accessoires de voyage indispensables
     

  9. ELECTRICITÉ

    Les prises électriques sont identiques aux prises françaises !

 

LES ARTICLES SUR MON VOYAGE À MADAGASCAR :

Forêt Kirindy à Madagascar, circuit Maetsakaloe

Tsaravahiny de Mangily à Madagascar

L'allée des baobabs de Madagascar

La forêt de pierre, les Tsingy de Madagascar

Belo sur Tsiribihina, Madagascar

Descente du fleuve Tsiribihina en pirogue, Madagascar

1/2
Please reload

Abonnez-vous à mes publications !

Suivez-moi sur les réseaux sociaux afin d'être informés des actualités de Globe-Trotting

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • INTSA.PNG

Parcourez les rubriques de mon blog de voyage

FAIRE SON SAC DE VOYAGE
La check-list qui vous permet de ne jamais rien oublier dans votre valise ou votre sac à dos
PREPARATIFS DE VOYAGE
Préparez votre voyage ou tour du monde grace aux check-list et astuces pour voyageurs
LES PLUS BEAUX PAYSAGES DU MONDE
Faites le tour du Monde des vues à couper le souffle
CADEAUX POUR VOYAGEURS
Découvrez la liste de mes idées de cadeaux à offrir aux voyageurs et voyageuses
ITINERAIRES DE MES VOYAGES
Récits et itinéraires de mes voyages aux quatre coins du Monde, avec ou sans enfant
OU ET QUAND PARTIR EN VOYAGE
Quelle destinations choisir selon les mois de départ, en fonction du climat
 Globe Trotting, Blog Voyage

blog de voyage pour partir au bout du Monde

SUIVEZ-MOI SUR

  • Facebook - Globe Trotting
  • Instagram - Globe Trotting
  • Pinterest - Globe-Trotting
  • Twitter - Globe Trotting

© 2011-2019 GLOBE-TROTTING Philomène Martinelli - Tous droits réservés - Mentions légales