top of page

Madagascar : Itinéraire de deux semaines

Dernière mise à jour : 21 mai 2023

Voici l'itinéraire de mon voyage de deux semaines à Madagascar. Un périple au centre de l'île, sur un circuit allant de la côte est à la côte ouest, en taxi brousse et en pirogue. Nichée au cœur de l'océan Indien, Madagascar est une île d'Afrique australe fascinante, qui abrite des terres flamboyantes chargées d'aventure. Mon voyage itinérant de quinze jours m'a menée dans des décors hors du commun, comme on en voit qu'à Madagascar : L'allée des Baobabs et ses géants millénaires, la forêt de pierre des Tsingy de Bemaraha, ou encore la descente de la Tsiribihina en pirogue au cœur de la jungle malgache. Les rencontres avec les populations locales, les crocodiles et les lémuriens ont été autant de moments magiques à vivre.


Madagascar : Itinéraire de deux semaines


 

Mon voyage en bref


Pour une expérience authentique au plus près de la population malgache, j'ai commencé mon voyage à Madagascar par une immersion dans une association solidaire à Antsirabé. J'ai finalement terminé mon voyage dans un village de pêcheurs isolé, portée par la douceur de vivre des habitants, leur culture et leurs traditions.


Mon voyage de deux semaines à Madagascar fut tout simplement merveilleux et rythmé par des paysages à couper le souffle, des rencontres insolites et des expériences remplies d'aventure !


Parce que j'avais très envie de découvrir Madagascar, que j'avais deux bonnes semaines devant moi, mais personne pour m'accompagner, je me suis décidée à y aller toute seule, à la dernière minute. Ç'a été très facile, car j'ai contacté cette agence qui m'a mise en contact avec une asso solidaire œuvrant sur place pour les enfants de la rue d'Antsirabe. Et je me suis laissée guider.


 

Carte de l'itinéraire à Madagascar


Voici la carte de cet itinéraire malgache, un road trip de 17 jours et 16 nuits au départ de la capitale Tananarive. Il m'a permis de découvrir ces lieux qui me faisaient tellement rêver comme les Tsingy de Bemahara (la forêt de pierre), le fleuve de laTsiribihina ou encore l'allée des Baobabs. Je ne suis pas allé bien loin, car j'ai pris mon temps dans chaque étape et surtout, les trajets sur l'île rouge sont souvent laborieux et demandent beaucoup de patience.

carte itineraire madagascar

Comme vous le voyez sur la carte, je n'ai exploré qu'une toute petite parcelle de cette immense île ! Car les distances sont longues et prendre son temps dans chaque étape était une de mes priorités, car l'Afrique ne se découvre pas en courant, mais en traînant les pieds et en savourant chaque instant...


Oui, la république de Madagascar (qui se dit "Madagasikara" en langue malgache), est vraiment immense ! C’est tout simplement la 5ᵉ plus grande île du monde après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Elle est longue de 1 580 km et large de 580 km ! Cette île africaine est séparée de son continent par le canal de Mozambique. Autour de Madagascar se trouvent les îles et les archipels de l'île Maurice, des Seychelles, de Mayotte, des Comores et de la Réunion. Des noms qui font ont un air de paradis et qui fascinent les voyageurs, car ce sont de minuscules îlots perdus dans l'Océan. Madagascar n'a rien à envier à ses voisins en termes de climat, de végétation, de faune et de plages de sable fin. Son territoire encore inexploré sur certaines parcelles est un véritable trésor pour les aventuriers et amateurs de voyages hors des sentiers battus.


Carte de Madagascar en Afrique

 

Étapes de l'itinéraire à Madagascar


Je vous raconte en détail ce voyage merveilleux entre baobabs, lémuriens, caméléons et crocodiles, en 4X4 ou en pirogue. Mon immersion dans les activités solidaires de l'association ont aiguisé mon regard et m'ont permis d'accéder à des lieux et des scènes de vie peu accessibles aux touristes. Un périple que je vous recommande vivement. En douze articles, je vous rapporte mon récit complet, mes impressions de voyage, mes conseils et mes bonnes adresses.



1. Tananarive


Antananarivo madagascar

Pour démarre ce road trip, je suis arrivée à l'aéroport de Tananarive à la nuit tombée. Sur les hauts plateaux de Madagascar, la capitale de Madagascar culmine à plus de 1 200 mètres d'altitude. Elle possède des ruelles étroites et tortueuses abritant des marchés animés, des échoppes d'artisanat et ses édifices qui dévoilent un mélange surprenant de cultures et de traditions. Les pousse-pousse croisent les charrettes et camions de marchandises dans un chaos bruyant et pollué.


➜ J'y ai passé : 1 nuit


➜ Mon Trajet : 30 minutes de route en taxi de l'Aéroport à mon hôtel


➜ Mon logement : Les Flots Bleus



2. Antsirabé


Antsirabé madagascar

Antsirabé, niché au cœur des hautes terres de Madagascar à plus de 1 500 mètres d'altitude, est la troisième plus grande ville de l'île rouge. Ses ruelles pavées, à l'architecture riche et colorée, révèlent un passé riche et vibrant.


J'ai rejoint une Association solidaire à Antsirabé car je souhaitais effectuer un voyage au plus près des populations de Madagascar. Grâce à eux, j'ai pu découvrir la réalité d'Antsirabé, accompagnée par des locaux et des expatriés investis sur le terrain. J'ai participé avec émotion aux actions auprès des enfants de la rue après avoir été fortement sensibilisée et informée. Je suis également partie profiter des paysages spectaculaires qu'offre cette région luxuriante.


➜ J'y ai passé : 3 nuits


➜ Mon Trajet : 180 Km de Tananarive à Antsirabé, 4 heures en bus touristique


➜ Mon logement : Green Park Hôtel


➜ A lire pour découvrir cette étape : Antsirabé à Madagascar



3. Le lac Tritriva


lac tritriva mada

Le lac Tritriva, perché à 1950 mètres dans les hauts plateaux de Madagascar, est une merveille géologique. Son cratère volcanique éteint abrite une eau d'un bleu unique qui reflète les nuages et la majesté des forêts environnantes. La vue panoramique depuis le sommet du cratère est incroyable, je la contemple en écoutant mon guide local me conter la légende mystique qui entoure le lac. Une randonnée extraordinaire sur des chemins d'un rouge flamboyant, à la rencontre des paysans malgaches qui me réservent un accueil généreux. Les pistes de terre sont parfois tellement raide que je dois pousser mon VTT.


➜ J'y ai passé : Une journée de randonnée


➜ Mon Trajet : 20 Km d'Antsirabé au lac Tritriva, à vélo


➜ A lire pour découvrir cette étape : Le Lac Tritriva à Madagascar



4. Miandrivazo


Miandrivazo

Miandrivazo, perle cachée du paysage malgache, se trouve au cœur de l'ouest sauvage de Madagascar, le long des rives du majestueux fleuve Tsiribihina. À une altitude douce de quelques centaines de mètres, cette petite ville offre un point de départ idéal pour explorer les gorges spectaculaires du fleuve Tsiribihina, avec leurs falaises vertigineuses et leur végétation exubérante.


Après un long voyage en taxi brousse pour m'y rendre, j'y passe une soirée et une nuit.


➜ J'y ai passé : Une nuit


➜ Mon Trajet : 110 Km d'Antsirabé à Miandrivazo, 5 heures en Taxi brousse avec 12 voyageurs


➜ Mon logement : Hôtel "La Pirogue"


➜ A lire pour découvrir cette étape : Miandrivazo à Madagascar



5. Descente de la Tsiribihina en pirogue


Descente de la Tsiribihina en pirogue

La descente de la Tsiribihina en pirogue est une aventure dont je rêvais depuis longtemps, une odyssée de trois jours à travers les eaux paisibles et sauvages de ce fleuve majestueux au centre ouest de Madagascar. À bord d'une pirogue traditionnelle, je glissais doucement sur les eaux, entourée de paysages spectaculaires, d'oiseaux exotiques, de lémuriens farouches et de caméléons, Le soir, nos feux de camp de nos bivouacs illuminaient les rives et les étoiles scintillantes éclairaient le ciel nocturne. Les rencontres avec les populations locales, qui partagent leur vie quotidienne et leur culture, sont des moments inoubliables d'échanges et de partage. Une aventure inoubliable, une expérience unique !


➜ J'y ai passé : 3 jours et 2 nuits


➜ Mon Trajet : 100 Km environ de Miandrivazo à Belon'i Tsiribihina en pirogue, 3 jours de navigation


➜ Mon logement : Sur les plages, sous une tente


➜ A lire pour découvrir cette étape : Descente du fleuve Tsiribihina en pirogue, Madagascar



6. Belo sur Tsiribihina


Belo sur Tsiribihina madagascar

C'est dans la petite bourgade de Belon'i Tsiribihina que notre descente en pirogue a pris fin. Nous avons rejoint en 4x4 et en "bac flottant" le village de Belo sur Tsiribihina qui est un point de départ populaire pour les excursions vers l'allée des Baobabs et le parc national des Tsingy Bemaraha. Cette localité m'a offert un aperçu de la vie quotidienne des populations locales.


➜ J'y ai passé : 1 nuit


➜ Mon Trajet : 20 km de Belon'i Tsiribihina à Belo sur Tsiribihina, 4 heures en 4X4 (sur le toit la plupart du temps car le véhicule est surchargé)


➜ Mon logement : le Menabe Hôtel


➜ A lire pour découvrir cette étape : Belo-sur-Tsiribihina, Madagascar



7. Tsingy de Bemaraha


tsingy madagascar

Surnomméée "la forêt de pierre", Le site des Tsingy de Bemaraha, est un lieu extraordinaire situé dans le parc national de Bemaraha à Madagascar. Les Tsingy sont des formations rocheuses karstiques hallucinantes créées par l'érosion de calcaire pendant des milliers d'années. Ce paysage fantastique est constitué de pointes acérées, de crevasses profondes, de ponts naturels et de grottes, formant un véritable labyrinthe minéral. Les Tsingy de Bemaraha sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO pour leur valeur exceptionnelle en termes de géologie, de biodiversité et de culture.


Explorer la forêt de pierre est une expérience incroyable et unique en son genre. Nous avons emprunté des ponts suspendus, grimpé sur les crêtes rocheuses et nous sommes frayé un chemin à travers les passages étroits pour observer les lémuriens et les mangoustes qui s'y cachent.


➜ J'y ai passé : 2 nuits


➜ Mon Trajet : 80 Km de Belo sur Tsiribihina aux Tsingy de Bemaraha : 4h en 4X4 (avec quelques pannes en route)


➜ Mon logement : Une hutte Tanankoay


➜ A lire pour découvrir cette étape : Les Tsingy de Madagascar



8. Allée des Baobabs



Paysage emblématique de Madagascar, la célèbre Allée des Baobabs est un joyau naturel situé dans la région de Menabe à proximité de Morondava. Je découvre, ébahie, plusieurs rangées de baobabs qui bordent la route nationale 8, dans une région semi-aride de savanes et de terres rouges. Les baobabs de 30 mètres de haut, se dressent comme des sentinelles géantes, avec leurs troncs massifs et leurs branches torsadées. Nous restons jusqu'au coucher du soleil, l'heure où les silhouettes des baobabs se découpent à l'horizon. Tout simplement magique !


➜ J'y ai passé : 1/2 journée


➜ Mon Trajet : 160 Km de Tsingy de Bemaraha à Morondava : 6 heures en 4X4



➜ A lire pour découvrir cette étape : L'allée des baobabs de Madagascar



9. Tsaravahiny de Mangily


 Tsaravahiny de Mangily madagascar

Tsaravahiny de Mangily est un village de pêcheur "sakalavas" reculé à 45 minutes de route de l'allée des Baobabs, en bord de mangrove. Le village n'a pas accès à l'eau ni à l'électricité courante. Soutenu par une ONG, le village est doté d'un puit, de panneaux solaires et d'une école. J'y ai séjourné 5 jours et le temps s'est arrêté !


➜ J'y ai passé : 5 nuits


➜ Mon Trajet : De l'Allée des Baobabs au village : 30 minutes en 4X4


➜ Mon logement : Une hutte du village


➜ À lire pour découvrir cette étape : Tsaravahiny de Mangily à Madagascar



10. Forêt Kirindy


kirindy mada

La forêt de Kirindy est une forêt qui grouille de lémuriens. Elle est l'un des rares vestiges des forêts sèches de l'ouest de Madagascar, qui sont considérées comme l'un des écosystèmes les plus menacés et les plus riches en biodiversité au monde.


J'ai passé une journée à la découverte de la faune et de la flore du Parc National de "Kirindy Mitea". Une fois en chemin, les lémuriens sont absolument partout, des familles entières perchées dans les arbres. Je n'en ai jamais vu autant sur l'île.

➜ J'y ai passé : 3 heures


➜ À lire pour découvrir cette étape : Forêt Kirindy à Madagascar



11. Antsirabé


Antsirabé Madagascar

Pour finir mon séjour, j'ai passé une nuit à Antsirabé, ma dernière journée ayant été occupée par le village des artisans et les miniatures d'Antsirabé et une soirée festive dans un bar concert. Puis, retour à Tananarive en taxi au petit matin, 5 h 30 en taxi avec de longs problèmes de circulation !


➜ J'y ai passé : 1 nuit


➜ Mon Trajet : 500 Km de l'allée des Baobabs à Antsirabé, plus de 12 heures en bus avec quelques pannes en route


➜ Mon logement : Green Park Hôtel


 

3. Modes de transport à Madagascar


L'île de Madagascar est quadrillée par plusieurs modes de transport qui permettent de se déplacer à travers l'île, dans des conditions précaires ou modernes.


Modes de transport à Madagascar

L'état des routes de Madagascar


L'état des routes à Madagascar peut varier considérablement en fonction des régions et des saisons. Dans les grandes villes comme Antananarivo, les routes principales sont généralement asphaltées mais la circulation peut être dense et chaotique. Dans les régions plus éloignées et les zones rurales, l'état des routes est... catastrophique !

Des nids de poules géants et des ponts qui tiennent par un fil. J'ai assisté à des scènes surréalistes car les malgaches n'ont peur de rien et surtout n'ont pas le choix de savoir se débrouiller sur des terrains à priori impossibles.


Taxi-brousse


TaxisLes taxis sont également couramment utilisés dans les villes et les villages de Madagascar. Il existe des taxis officiels avec un compteur, principalement dans les grandes villes comme Antananarivo, ainsi que des taxis non officiels négociant les tarifs directement avec les passagers. Il est important de convenir du tarif avant de monter à bord.une panne par trajet ! Comme le disait si bien mon guide pour nous apprendre la patience : "ça fait partie de l'aventure'" !


Le taxi brousse public coûtent bien moins cher que les taxis brousse privés mais ils sont tellement bondés qu'ils roulent presque toujours avec des passagers accrochés en dehors du véhicule, sur les toits ou à l'arrière.


Taxi


Il existe des taxis officiels avec un compteur, principalement dans les grandes villes comme Antananarivo, ainsi que des taxis non officiels négociant les tarifs directement avec les passagers. Il est important de convenir du tarif avant de monter à bord.


4x4 avec chauffeur


Le plus simple et le plus sécurisé pour effectuer un road trip à Madagascar est de partager un 4X4 avec d'autres voyageurs pour explorer les recoins de l'île sans passer des heures à attendre un bus ni risquer votre vie à conduire sur des routes dangereuses.


➜ Je vous recommande de contacter cette agence si vous souhaitez que votre voyage à Madagascar soit réalisé sur mesure tout en respectant votre budget.


4x4 avec chauffeur Madagascar

Location de voiture


La location de voiture est possible à Madagascar, mais c'est réservé aux conducteurs aventuriers qui ont l'habitude de conduire sur des routes de montagne et accidentées. De plus, en raison de l'insécurité sur les tronçons touristiques, les véhicules doivent souvent se déplacer en caravanes (à plusieurs). Je vous déconseille donc de songer à vous déplacer par vous-même hors des sentiers battus..


Pirogue


En raison de son réseau fluvial et de son littoral étendu, la pirogue est un moyen de transport utilisé pour se déplacer le long des côtes et des rivières de Madagascar. C'est une expérience unique de naviguer à travers les eaux turquoise de l'océan Indien ou les rivières bordées de forêt tropicale !


Pirogue Madagascar

Mes trajets à Madagascar

Voici tous les trajets que j'ai effectués sur l'île de Madagascar. J'ai eu la chance de profiter des bus collectifs occupés par des jeunes qui venaient ici pour faire un chantier solidaire et des 4x4 partagés avec les familles qui faisaient les mêmes portions d'itinéraires que moi.

  • Tananarive à Antsirabé : 4 heures en bus collectif (colonie de 12 ados en chantier solidaire)

  • Antsirabé à Miandrivazo : 5 heures en van partagé (avec 11 autres voyageurs)

  • Miandrivazo à Belo sur Tsiribihina : 3 jours en pirogue (avec 11 autres voyageurs en 4 pirogues)

  • Belo sur Tsiribihina à Tsingy de Bemaraha : 4 heures en 4X4 partagé (avec une famille de 5 personnes, j'étais donc sur le toit la plupart du temps ou serrée comme une sardine !)

  • Tsingy de Bemaraha à Morondava : 6 heures en 4X4 partagé (idem)

  • Morondava à Tsaravahiny de Mangily : 30 minutes en 4X4 partagé (avec une autre voyageuse)

  • Tsaravahiny de Mangily à Antsirabé : 6 heures en bus collectif (colonie de 12 ados en chantier solidaire)

  • Antsirabé à Aéroport de Tananarive : 5 h 30 en taxi avec de longs problèmes de circulation


 

Voyager seule à Madagascar


Madagascar me faisait rêver depuis de longues années. Ce qui m'attirait le plus sur cette île, c'est sa faune et sa flore endémique, mais aussi la découverte d'une culture insulaire unique en son genre, réputée comme étant un métissage afro-asiatique surprenant.

C'est à l'improviste que j'ai décidé de me rendre là-bas. Dix jours avant la date du départ, je me surprenais à acheter un billet aller-retour pour 17 jours sur place. Seulement, pour la première fois, j'étais seule pour partir hors d'Europe, sans personne pour faire ce voyage avec moi !


Voyager seule à Madagascar

Voyager à Madagascar est réputé comme dangereux si l'on se fie aux conseils aux voyageurs de France Diplomatie, tout le territoire étant en vigilance renforcée.


Cependant, la vigilance renforcée concerne la quasi-totalité des pays non occidentaux, elle est donc à prendre en compte pour appliquer les précautions de base, mais elle ne doit pas empêcher de se rendre dans les Pays concernés. Toutefois, outre la sécurité aléatoire, un autre élément est une barrière pour découvrir Madagascar par soi-même : la langue ! Si dans les grandes villes le français ou l'anglais est parlé par de nombreux malgaches, c'est tout autre chose dans les campagnes. Les dialectes sont nombreux et la discussion peut s'avérer difficile, voire impossible, même avec un guide de conversation... Il est donc indispensable d'être accompagné d'un guide local pour communiquer avec les malagasy et surtout obtenir des informations essentielles sur les "fady" (interdits et tabous locaux).

J'ai donc opté pour une solution très adaptée à ma situation, considérant que j'avais moins de dix jours pour préparer mon voyage, aucun contact sur place et quasiment aucun repérage. J'ai choisi de partir avec une association solidaire basée à Antsirabé à l'ouest de Madagascar. L'association proposait d'accueillir des voyageurs pour leur faire découvrir leurs actions solidaires locales puis de les guider au long de leur voyage, ce qui permet au passage de financer les actions de l'asso qui agit pour les enfants des rues.

L'association m'a ainsi concocté un itinéraire sur mesure en fonction des sites que je souhaitais découvrir en priorité et du mode de voyage qui me convenait (c'est à dire sommaire). C'est de cette façon que j'ai pu découvrir les activités solidaires à Antsirabé, descendre la Tsiribihina en pirogue, explorer la forêt de pierre des Tsingy de Bemahara, saluer baobabs et lémuriens et enfin vivre en immersion dans un village de pêcheur reculé... Je n'ai eu qu'à me laisser guider une fois sur place, me greffant pour la majorité des transports et des activités à d'autres voyageurs ou à des minibus véhiculant des jeunes en colonies de vacances solidaires.


Voyage solidaire Madagascar

Vous pouvez contacter cette agence qui est en contact avec d'autres associations de ce type. Demandez-leur un devis en précisant que vous souhaitez effectuer un circuit avec une agence solidaire (vous pouvez les renvoyer vers ma page pour exemple), le devis est gratuit, rapide et sans engagement et vous êtes sûrs d'être entre de bonnes mains.

Bilan : Ce voyage était fabuleux, je n'ai eu absolument aucun problème sur place.


Les Malagasy ont été très accueillants et respectueux, je ne me suis jamais sentie en danger. Pourtant, la corruption est présente à tous les coins de rue. J'ai croisé de nombreux hommes armés qui nous laissent tranquilles, car les guides savent comment s'y prendre (en laissant un billet ou en distribuant des vivres).

Si vous souhaitez partir seul(e) à Madagascar, je ne peux que vous recommander de réserver votre voyage.


partir seul à Madagascar

 

Quand partir à Madagascar


Madagascar bénéficie de variations climatiques en fonction des régions et des altitudes. La côte est de l'île est plus propice aux moussons tandis que la partie sud-ouest est rarement sous l'eau. La capitale a un climat plus stable que le reste du pays, car elle se situe en zone tempérée.

La saison sèche

La saison sèche, qui s'étend de mai à octobre, est considérée comme la meilleure période pour visiter Madagascar. Les températures sont agréables et il y a peu de pluie, ce qui rend les conditions idéales pour explorer les parcs nationaux, les réserves naturelles, les plages et les sites touristiques. La saison sèche étant la période la plus populaire pour les touristes, les tarifs peuvent être plus élevés.

La saison des pluies

La saison des pluies, qui s'étend de novembre à avril, est plus chaude et humide, avec des risques de cyclones en janvier et février. Cependant, cette saison peut également être intéressante pour les amateurs de photographie et les amoureux de la nature, car les paysages sont plus verts et les lémuriens sont plus actifs.

Quand partir à Madagascar


 

Budget de voyage à Madagascar


L'île de Madagascar fait partie des destinations de voyage les moins chères du Monde. Le coût de la vie pour un occidental en voyage y est très bas. C'est pourquoi vous devrez, avant de mettre les pieds ici, prendre conscience du comportement à adopter (cf. Charte du voyageur). Ce qui vous coûtera le plus cher ici, ce sont les vols internationaux, les véhicules privés, les entrées dans certains parcs et l'organisation de certaines activités.


Les vols


Il existe plusieurs aéroports à Madagascar, vous pouvez décider d'atterrir dans la capitale (Antananarivo) ou dans un des 15 autres aéroports de l'île ! Cependant, cela nécessitera alors une escale par la capitale.


Pour Antananarivo il y a des vols directs depuis Paris ou bien des vols avec escale depuis Marseille, Lille, Toulouse, Nice, Bordeaux et autres grands aéroports français.


Il y a des aller-retour à partir de 780 €, mais en fonction de vos dates (et au fait de réserver plus ou moins en avance) cela peut grimper!


J'ai payé 1 200 € mon vol direct aller-retour Paris – TananariveParis - Tananarive



Le coût de la vie à Madagascar


Le revenu mensuel moyen par habitant est de 150 € environ, gardez donc à l'esprit que lorsque vous laissez un pourboire, vous aidez grandement la population à arrondir ses maigres fins de mois. Surtout, ne négociez pas trop les prix ici, ce serait vraiment indécent ! Surtout que l'essence, les véhicules et tous les produits technologiques ne sont pas moins chers qu'ailleurs. Et puis, à Madagascar, le confort a un prix, même si vous êtes un routard (confort signifie avoir accès à de l'eau courante, à des toilettes...)

Nuits d'hôtel


De 25 € à 65 € la chambre double pour un standard international, 10 € à 15 € en chambre d'hôte ou dans un hôtel plus modeste. Les auberges de jeunesse n'existent pas vraiment et le séjour chez l'habitant n'est pas forcément plus économique qu'un petit hôtel basique.


Réservez vos nuits d'hôtels


Repas


Si vos moyens sont limités, vous trouverez toujours de quoi vous nourrir comme un local pour 2 € la portion. Mais, dès lors que vous voulez goûter à la cuisine plus gastronomique quand un cadre de charme, cela vous coûtera au minimum 8 € par repas avec une boisson. Une bière locale coûte environ 0,80 €.

Activités et visites


Pour vous donner un exemple, l'accès aux parcs naturels comme le Tsingy de Bemaraha est à 13 € par adulte étranger, et 6 € pour les enfants. Pour les excursions guidées, comptez environ 25 € par jour pour un guide et jusqu'à 60 € par jour pour le guide avec 4 x 4 + essence.


Au total, ce séjour m'a coûté 1 250 € pour 15 jours hors vols internationaux avec les hébergements, guides, transports routiers et activités.


➜ Soit un total de 2 450 € tout compris (ce qui aurait pu me couter moins de 2000€ si j'avais mieux géré les vols).


Attention, si j'ai payé un prix si peu cher, c'est pour les raisons suivantes :

  • J'ai passé cinq nuits dans des conditions précaires (au village Tsaravahiny de Mangily) et trois jours en bivouac. Le reste du temps, je dormais dans de petits hôtels assez simples, j'étais donc en moyenne à 15 € par nuit.

  • J'ai profité d'une place libre dans les bus des "colonies de jeunes" qui venaient faire des chantiers solidaires pour le retour à Antsirabé en fin de voyage.

  • J'ai fait la traversée de l'île avec une famille qui faisait les mêmes trajets que moi, j'ai donc partagé leur 4×4 (j'étais parfois sur le toit) et la pirogue avec eux (nous étions trois personnes par pirogue).

  • En fin de voyage, pour le parc Kirindy, j'ai trouvé une autre voyageuse solo pour partager les frais des excursions.


 

Voyage à Madagascar



Pour préparer votre voyage à Madagascar, je vous invite à lire les articles suivants :


Vérifiez comment bien préparer un voyage à Madagascar



Préparez vos bagages avec la liste Que mettre dans son sac de voyage ?


4 Comments


Natacha Martin
Natacha Martin
May 04

Bonjour super ton voyage! C’est quoi le nom de l’asso ou tu es restée 5 jours? Je prefere passer en direct plutot sue par evaneos pour eviter la comission ;) merci :)

Like

Christal Seive
Christal Seive
Feb 23

Bonjour,

Superbe votre voyage cela me donne envie de découvrir ce magnifique pays.

Combien vous avez vous payé la traversée du fleuve Tsiribihina svp ( 3 jours 2 nuits)

Ça m'a l'air incroyable !!!

Bien à vous

Like

Guest
Jul 21, 2023

Super votre voyage merci pour tous ces renseignements

Pierrette

Like

Guest
Jul 12, 2023

Bonjour,


Merci pour cet article très intéressant


Stan

Like
bottom of page