Mongolie : Itinéraire de deux semaines

Dernière mise à jour : 19 nov.

Voici l'itinéraire de mon voyage de deux semaines en Mongolie. Ce périple ultra dépaysant entre steppe et désert m'a tout d'abord menée au sud du pays, à la découverte du désert de Gobi. Nous y avons découvert, mes compagnons de voyage et moi, des formations rocheuses spectaculaires, de vastes étendues arides, des canyons profonds, de hautes dunes de sable et des troupeaux de chameaux, chèvres et chevaux. Nous avons tantôt bivouaqué dans le désert, tantôt dormi en yourte chez des familles nomades. A bord de fourgons russes infatigables et tout terrain, nous sommes ensuite remontés vers le nord pour quitter le Gobi et rejoindre la région des huit lacs et la verdoyante Vallée de l'Orkhon. Ici, nous avons traversé des fleuves et découvert le paradis des yaks et des chevaux. En fin de parcours, nous avons visité Karakoum, la capitale culturelle mongole, son musée et ses monastères majestueux. Un patchwork de paysages et de dépaysement, un choc culturel des plus intenses, qui laisse malgré tout un arrière goût de mouton bouilli et de lait fermenté !


Mongolie : Itinéraire de deux semaines

Voici la carte de cet itinéraire mongol, un road trip de 15 jours en 10 étapes. C'est un périple que j'ai effectué avec l'agence voyage-mongolie.com du collectif Nomadays, spécialiste de la destination ! Je me suis jointe à un petit groupe de six autres voyageurs répartis dans deux vans russes ultra équipés. Pour nous accompagner, nous avions une merveilleuse guide francophone prénommée Bolorma et Niéma et Tsogo, deux chauffeurs de l'extrême (pour arpenter les pistes mongoles parfois raides, submergées ou rocailleuses).


Carte Mongolie Gobi Orkhon itineraire

Pour découvrir en détail ce voyage, le récit de chaque étape et tous mes conseils pour vous y préparer, rendez-vous sur cette page :


Voir l'Itinéraire complet et détaillé du voyage


 

Voyage en Mongolie : les étapes


Ci-dessous je vous détaille chaque étape, un article de blog illustré dédié à chaque point fort de ce voyage est en cours de rédaction.

1 - Arrivée à Oulan-Bator et No man's land de Tsagaandelger

Après avoir atterri à Oulan-Bator, capitale perchée à 1350 m d'altitude, un van russe de l'agence Horseback Mongolie nous attendait pour nous conduire au premier campement situé à 230 kilomètres au sud de la capitale.

Road trip en Van en Mongolie

Près d'une heure après avoir quitté l'aéroport, nous avons été propulsés dans les paysages si vastes et si désertiques que j'ai eu la véritable sensation d'avoir atterri sur la Lune. Tout le long, nous slalomions entre les troupeaux de chèvres qui nous barraient le chemin et apercevions de tous les côtés de nombreux chameaux et chevaux sauvages. Le dépaysement a été brutal et intense et l'immensité des alentours à peine croyable.

En fin d'après-midi, nous avons gagné le district de Tsagaandelger, porte d'entrée de la province de Dundgovi. Un no man's land à des kilomètres à la ronde, dans un paysage semi désertique qui abrite de monumentales formations rocheuses. C'est au pied de celles-ci que nous avons planté nos tentes et installé notre camp pour la première nuit.


Tsagaandelger Mongolie

​ Nos yeux devaient s'habituer à cet horizon nouveau qui s'étend à perte de vue et sans obstacle. A 360 degrés, nous avions rien que pour nous, un décor d'une impressionnante pureté. ​ Bolorama, Tsogo et Niéma nous ont installé un camp douillet au pied des formations rocheuses dorées et nous ont cuisiné un délicieux repas. Fatigués du vol, notre première nuit sur ce territoire lunaire a été profonde et s'est déroulée sous un ciel parfaitement étoilé.


Désert Gobi Bivouac Mongolie

➜ A lire : Que faire à Oulan-Bator et quel hôtel choisir


 

2 - Entrée dans le désert de Gobi et Baga Gazriin Chuluu

Après avoir traversé la steppe, nous sommes entrés dans le désert de Gobi, composé d'une terre aride, de rares touffes de végétations cramées au soleil et des troupeaux de chevaux, de chèvres et de chameaux par ci par là. Et puis, des parois rocheuses s'élevaient de part et d'autre dans des plaines qui s'étendent à l'infini, rappelant tantôt les paysages de l'Ouest américain, tantôt ceux de l'Afrique australe. ​

monts Baga Gazriin Chuluu

Sur la route, nous avons croisé des yourtes isolées distantes de plusieurs kilomètres les unes des autres. Dans ce décor épuré, aucune route tracée, aucun poteau électrique et aucun véhicule. La présence de milliers d'animaux en liberté sur tout le parcours donnait la sensation d'effectuer un safari dans une réserve surdimensionnée.


Chevaux sauvages Mongolie

Après un déjeuner préparé sous le soleil, nous avons rejoint dans l'après midi les monts Baga Gazriin Chuluu. A 1751 mètres d’altitude, ils sont composés d'impressionnantes formations rocheuses de granit, joliment érodées par les vents pendant des millénaires.


monts Baga Gazriin Chuluu Mongolie

​ Dans ces montagnes de granit, nous avons pu apprécier le contraste du ciel d'un bleu éclatant avec les roches ocres. En chemin, nous avons fait halte dans une yourte pour notre premier contact avec le lait de jument fermenté (l'airag), le thé au lait (le suutei tsai), la vodka de lait (l'arkhii) le yaourt et le fromage de chèvre. Le yaourt était bon mais pour le reste, les mots me manquent.



Notre seconde nuit sous tente s'est déroulée dans un décor sublimement sauvage après une soirée aromatisée à la vodka "chinggis" et animée par les chants mongols de nos chauffeurs.


Bivouac Mongolie Gobi

 

3 - Tsagaan suvarga, le stupa blanc

Au petit matin, nous avons parcouru une des régions les plus vides de la Mongolie. Entre désert de rocailles et steppes semi-arides, nous avons marché jusqu'au "Tsagaan suvarga" nommé le stupa blanc. C'est une montagne de 60 mètres de haut très abrupte qui est vénérée par les mongols depuis des générations. On dit qu'elle a a la forme d'une stupa, ces structures architecturales bouddhistes que l'on retrouve dans toute l'Asie.


Il y a des millions d'années, la mer recouvrait ce site, ce qui en fait un des lieux les plus riches en fossiles ! Et dans cette région nous avons encore et toujours rencontré des centaines de chèvres et de chameaux en promenade, nous offrant toujours un spectacle époustouflant.


Chameau Gobi Mongolie

Sur la route, nous avons croisé une petite bourgade qui proposait des douches publiques, le bonheur après une nuit en avion et deux nuits en bivouac sans eau pour se laver ! Car oui, rester propre quand on voyage en Mongolie est une vraie problématique !


Après ce brin de toilette, nous avons atteint les yourtes d'une famille d'éleveurs de chèvres qui produit un excellent yaourt, et un fromage dur comme de la pierre ! Après le repas composé de raviolis à la viande (des "buuz"), nous avons pu allumer un feu de bois pour réchauffer chacune de nos yourtes.


berger mongol désert Gobi

Les températures ont chutées dès le coucher du soleil et l'on a vite compris l'intérêt de la vodka pour faire remonter notre température corporelle ! Nuit paisible, réveil magique.


Yourte Mongolie désert Gobi

➜ A lire : Le Stupa blanc Tsagaan Suvarga


 

4 - Les Canyons de Düngenee et de Yol

Après nos adieux à nos hôtes et leur centaine de chèvres, nous avons pris la piste vers l’Est pour pénétrer dans la superbe région des canyons de Gobi. Dans le canyon de Düngenee, nous avons marché le long de la rivière qui chemine entre d'immenses gorges. Ici, les yaks s'abreuvaient paisibleme