top of page

La Millennium Elephant Foundation au Sri Lanka

Dernière mise à jour : 10 juin

Le principal objectif de la Millennium Elephant Foundation est de garantir le bien-être des éléphants en captivité, utilisés jadis intensément par les familles royales, par les institutions religieuses, mais aussi pour le transport et les travaux publics. Pour réunir les fonds nécessaires à l'alimentation et aux soins des éléphants, ce centre ouvre ses portes aux touristes pour financer ses actions.



Millennium Elephant Foundation se présente donc comme un refuge, un orphelinat et une maison de retraite pour éléphants, qui permet aux voyageurs de soutenir leurs actions, à travers de visites payantes, qui se veulent ludiques pour les familles.


Pour cette raison, contre une trentaine d'euros, on vous propose de passer quelques heures avec un des sept éléphants, de lui donner un bain et de le nourrir, après la visite d'un petit musée sur la fondation.


Concernant les "balades à dos d'éléphants", la fondation explique aux visiteurs la maltraitance liée à cette pratique, mais propose tout le même l'activité, avec une méthode présentée comme étant respectueuse du bien-être animal.


Millennium Elephant Foundation

Après avoir passé quelques heures dans la "Millennium Elephant Foundation au Sri Lanka", à une heure de route du Kandy, j'en suis ressortie avec un sentiment très mitigé.


Les visiteurs étant nombreux en haute saison touristique, on peut s'interroger sur l'impact du tourisme sur le bien-être animal, sur la motivation première de la fondation (caritative ou économique) et sur les dérives liées à une forte fréquentation.


Et puis, a t-on vraiment envie de "jouer" et de poser pour des photos avec des éléphants dressés ?

 

Les éléphants en captivité au Sri Lanka


De nos jours, le Sri Lanka abrite une population approximative de 6 000 éléphants sauvages, mais aussi une centaine d'éléphants captifs (source). Sur l'île, c'est l'orphelinat des éléphants de Pinnawala qui recense le plus grand nombre d'éléphants en captivité (70 environ).


éléphants en captivité au Sri Lanka

En dehors des orphelinats et des centres de conservation, certains éléphants captifs sont encore dressés pour des cérémonies religieuses et, de manière très limitée, pour des travaux et pour le transport de marchandises lourdes, dans les zones rurales. Dans le tourisme, ils continuent d'être utilisés pour des promenades touristiques, impliquant parfois une maltraitance invisible de ces animaux.


Les éléphants domestiqués continuent de jouer un rôle dans les traditions culturelles et religieuses du pays, notamment lors de mariages fortunés ou de la célèbre procession de l'Esala Perahera à Kandy, où ils transportent des reliques bouddhistes sacrées.


elephants Esala Perahera à Kandy

Le gouvernement sri-lankais a mis en place de nombreuses mesures de protection des éléphants du Sri Lanka. Elles définissent les normes et les protocoles pour la capture, la détention, le transport et les soins des éléphants captifs. Elles incluent des directives précises sur le traitement des éléphants captifs et sur les installations nécessaires pour les héberger de manière appropriée.


Sri Lanka Lois Elephants
.pdf
Télécharger PDF • 960KB


 

Histoire de la Millennium Elephant Foundation


La Millennium Elephant Foundation (MEF) a été créée en 1999 en tant qu'organisation caritative dédiée à la protection et au bien-être des éléphants captifs du Sri Lanka. Elle a été fondée par la famille Samarasinghe, qui possédait des éléphants depuis des générations sur une propriété familiale de 15 acres. Depuis sa création, la MEF affiche pour vocations, l'amélioration les conditions de vie des éléphants domestiqués et la sensibilisation aux enjeux de leur protection.


Pour se financer, la fondation a recours à des pratiques touristiques qui se revendiquent "éthiques".


Histoire de la Millennium Elephant Foundation

Le projet inclut des programmes de réhabilitation pour les éléphants maltraités et des initiatives pour encourager des méthodes alternatives de subsistance pour les propriétaires d'éléphants. Dans ce refuge, les éléphants reçoivent des soins vétérinaires et une alimentation adéquate.


Les visiteurs naïfs pourraient s'offusquer de l'existence de cette fondation, criant qu'il faut relâcher les éléphants dans la nature. Sauf que non...

Un éléphant domestiqué qui a été élevé, dressé et parfois maltraité par des humains, a souvent perdu les compétences de survie essentielles, comme la recherche de nourriture et la reconnaissance des dangers. Leur libération dans la nature présenterait des risques pour eux-mêmes, pour les humains, et perturberait grandement la vie des éléphants sauvages existants. Le centre explique donc, qu'il est bien plus humain de maintenir ces éléphants dans un environnement sûr et adapté à leurs besoins que de les relâcher.


C'est donc une sorte de maison de retraite pour les éléphants qui ne peuvent plus se réinsérer dans leur société d'origine.

 

Localisation des orphelinats d'éléphants au Sri Lanka


La "Millennium Elephant Foundation" et le "Pinnawala Elephant Orphanage" sont tous deux situés dans la région pittoresque de Kegalle, dans la province du Sabaragamuwa. Ces deux institutions protectrices des éléphants captifs sont voisines, car elles ne sont séparées que de 3 km l'une de l'autre.


L'orphelinat de Pinnawala est à 2 km Rambukkana, tandis que la "Millennium Elephant Foundation" se trouve à mi-distance entre les villes de Rambukkana (5 km) et de Kegalle (7 km). Ces deux sites se situent à environ 100 km au nord-est de Colombo et à environ 40 km à l'ouest de Kandy.


La gare la plus proche est la gare de Rambukkana, sur la ligne de train allant de Colombo à Kandy.


Millennium Elephant Pinnawala Map carte plan

 

Les activités proposées


La question du financement des refuges pour éléphants


Financer la pension d'un éléphant, en all inclusive, coûte très cher à ces refuges.


Pour réunir les fonds nécessaires, la Millennium Elephant Foundation propose plusieurs activités pour les visiteurs qui souhaitent approcher des éléphants, en petit groupe, pour une ou deux heures.


Nous qui avons eu la chance d'observer les éléphants sauvages en liberté à l'occasion de safaris, cet aspect "dressé" de l'animal nous rendait plutôt coupables. On aurait voulu qu'un sanctuaire foute la paix aux pachydermes, qu'on puisse à la limite les observer de loin et visiter les lieux, sans avoir besoin d'aller les déranger, et encore moins les toucher.


Elephant Walk Experience

Cependant, on découvre sur place une quinzaine de personnes qui attendent de se baigner avec eux, des éléphants très bons élèves qui tapent une pose selfie et même des touristes qui partent pour un tour sur leur dos !


Comme expliqué plus haut, le centre déconseille les balades à dos d'éléphant mais.. il accepte néanmoins de réaliser la prestation contre quelques centaines de roupies ! Il nous explique pourquoi la promenade à dos d'éléphants peut être cruelle, et pourquoi ici, on fait les choses correctement, sans que ça blesse l'animal.


Toujours cette histoire de "Sans argent, pas de conservation. Sans touristes, pas d'argent".

Notre guide nous explique que sans l'argent des visiteurs, ces éléphants domestiqués vivraient dans des conditions affreuses. Que ces activités sont respectueuses, et vitales à la survie du centre. Mais je vous avoue que je ne sais rien de la réalité.


"Elephant Walk Experience"


Le forfait classique de la Millennium Elephant Foundation se nomme "Elephant Walk Experience" et il inclut, sur une heure et demie, le programme suivant :


Centre d'information et petit musée


La visite commence par des explications illustrées sur les origines de la fondation, la situation des éléphants au Sri Lanka, les soins nécessaires aux éléphants, et une sensibilisation sur la maltraitance des éléphants domestiqués. On nous explique le rôle des "mahout", les gardiens et dresseurs, et on nous détaille pourquoi les éléphants sont bien traités ici.


Millennium Elephant Foundation  museum

On nous explique les cas de maltraitance et on nous démontre que les pratiques de domestication utilisées dans ce refuge sont bienveillantes. On nous dédramatise le dressage, en nous montrant qu'ils ont des sangles de sécurité pour remplacer les chaines (en cas de perte de contrôle de l'animal) et que les outils de commandes (bâtons et piques) ne leur font pas mal. On nous explique aussi le gouffre financier de l'entretien d'un éléphant, pour justifier notre présence. Tout un parcours qui nous conditionne donc à penser que tout ça est normal, que les éléphants ont de la chance d'être ici et qu'ils sont pas si mécontents de nous voir.


Réalité ou pas ?


Balade dos éléphant howdah maltraitance

On nous explique aussi que les balades à dos d'éléphants sont à bannir, mais que le centre en propose en version "cool pour l'éléphant" ; maximum deux personnes, sans siège (howdah), sans aucune pratique ne pouvant blesser ou épuiser l'animal. Perturbant de lire ce panneau tout en regardant deux touristes, justement prêts à partir pour une promenade à dos de pachyderme.


Le musée apporte également des informations plus généralistes passionnantes sur les éléphants, leur anatomie, leurs modes de vie, etc.


musée elephant sri lanka

Nourrir un éléphant


Chaque visiteur reçoit une assiette de fruits tropicaux à donner à l'éléphant qui les accompagnera ensuite. Évidemment, les enfants adorent cette activité, car la trompe de l'éléphant les amuse beaucoup, aspirant bananes, goyaves, ananas et concombres en une seconde.


Nourrir un éléphant sri lanka

Poser avec un éléphant


Le mahout propose ensuite aux visiteurs de poser pour une photo à côté de l'éléphant qui réalise une sorte de figure avec sa trompe, comme un chien à qui on demande de se mettre debout.


Ce sont des moments assez gênants pour mon fils et moi, car l'animal répond machinalement à des ordres, on se croirait au cirque.

Promenade dans le domaine


On part pour une courte promenade à côté de l'éléphant, pour découvrir son "lit" et le petit domaine de la fondation.


Millennium Elephant Foundation
orphelinat éléphant sri lanka

Bain et douche avec l'éléphant


Attraction qui attire le plus les visiteurs, on vous propose ensuite de baigner l'éléphant, en le frottant à l'aide d'une coque de noix de coco, dans une rivière. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous mettre en tenue de bain pour prendre une "douche naturelle", sortie de la trompe de l'éléphant qui s'arrose.


C'est certes, amusant et rafraichissant, mais encore une fois, c'est une activité mise en scène, avec l'éléphant qui ne fait que répondre à des ordres précis, et le guide qui vous bombarde de photos.


On se sent comme des figurants dans un numéro de cirque.

Bain avec un éléphant

Et puis, étant donné le nombre de visiteurs, je n'imagine même pas combien de bains quotidiens prend chaque éléphant ! La fondation nous assure que la rotation des activités est respectueuse, mais de l'extérieur, payer pour un moment de fausse complicité avec un éléphant, c'est vraiment bizarre.


En même temps, un éléphant, c'est naturellement dangereux pour l'homme, alors on ne pouvait pas s'attendre à une ambiance "livre de la jungle", tel Mowgli avec ses amis.


se baigner avec les éléphants sri lanka

 

Cette visite a été organisée par l'agence franco-Sri-lankaise Mai Globe Travel, dans le cadre d'un circuit de 15 jours au Sri Lanka, réalisé sur mesure.



À découvrir


Vérifiez que vous avez pensé à tout avant le départ au Sri Lanka 


Aidez-vous de mon itinéraire de 15 jours au Sri Lanka 


Découvrez comment voyager avec bébé au Sri Lanka


Lisez les articles de blog sur le Sri Lanka

Mots-clés :

Comments


bottom of page