Chinchero au Pérou

Chinchero est un paisible village inca à proximité de Cusco et des routes qui mènent au Machu Picchu. C’est un des plus beaux sites de la Vallée Sacrée, ici, à 3 760 mètres d’altitude, le temps semble d'être arrêté. Son nom viendrait de "chinchilla" qui désigne en espagnol une sorte de lapin qui était courant dans la région mais ce n'est plus le cas.

 

Il fait bon flâner dans les ruelles de pierres rouges qui contrastent avec les murs blancs des habitations. De plus, les vestiges incas de Chinchero promettent un superbe voyage dans le temps. Et puis, vous croiserez des lamas dans les alentours verdoyants, vous ferez des emplettes sur le marché d'artisanat et vous observerez les femmes en train de tisser. Une étape que j'ai particulièrement appréciée ! Laissez-moi vous donner un aperçu de ce qui vous attend et quelques conseils pour préparer votre visite.

 

I - Chinchero : à savoir avant de venir

 

1 . Chinchero se visite le matin

 

Nous avons décidé de nous rendre à Chinchero au petit matin, en empruntant un taxi partagé. C'est une excellente idée d'y aller en matinée car vous aurez très peu de chance de croiser des touristes puisque les trajets touristiques classiques terminent la journée à Chinchero. Voici la carte des routes touristiques de la région de Cusco, Chinchero étant la dernière étape du trajet touristique classique, ceci explique cela.

 

2. Rejoindre Chinchero depuis Cusco est très facile

 

Rien de plus simple, cette bourgade rurale se rejoint très facilement depuis Cusco :

  • en bus colectivo (45 min) : Il faut prendre le bus direction Urubamba, il y en a un toutes les demi heure sur la avenida Grau de Cuso.
     

  • en taxi (30 min) : pensez à partager votre véhicule avec d'éventuels voyageurs qui iraient dans la même direction

3. Le marché a lieu le dimanche

 

Le dimanche, le marché prend place (jusqu'à 15 heures) et l'église est ouverte. C'est donc la journée qui attire le plus de visiteurs. Vous pouvez aussi venir n'importe quel autre jour (nous sommes venus en semaine), vous découvrirez un lieu moins animé et paisible à souhait.

 

4. Le "Boleto Turistico" est obligatoire pour accéder aux ruines

 

Le "boleto turistico" est un ticket vendu 35€ (130 soles) qui permet d'accéder aux 16 lieux touristiques de la région de Cusco, Chinchero en fait partie. Il faut donc être muni de ce pass pour pénétrer dans le centre historique de Chinchero.

 

Nous avions oublié de nous en munir à notre arrivée à Chinchero, du négocier pour pénétrer dans le village historique de Chinchero sans ce "boleto turistico". Eh oui, nous sommes venus à l'improviste... L'officier qui contrôlait les accès nous a vendu un droit d'entrée à 7€ environ chacun pour avoir les terrasses incas pour nous tous seuls, ça valait bien son prix, nous n'avons pas rechigné. Mais cette procédure  n'est surement pas possible les jours de foule...

 

5. On peut passer des heures à Chinchero

 

Les circuits touristiques proposent un arrêt de 30 à 45 minutes ici, mais moi je vous conseille de prendre votre temps et d'essayer de vous y retrouver quand il n'y a personne. Nous y avons traîné des heures car nous avons exploré chaque recoin en marchant au hasard, on s'est perdus dans les champs aux alentours, on a rencontré une famille d'agriculteurs qui nous a invités, bref, rien de tel qu'une visite sans limite de temps.

II - Les ruelles du village historique de Chinchero 

 

A notre arrivée dans le village historique, nous avons grimpé une ruelle très pentue, un peu comme dans le quartier San Blas à Cusco. Rien que ça, c'est déjà superbe. Les vieilles pierres rouges, les murs blancs et le cadre verdoyant en toile de fond nous ont offert une arrivée magique sur les lieux. 

III. L'église coloniale de Chinchero

 

L’église de Chinchero date du 17 ème siècle, elle a été bâtie sur les ruines d’un palais Inca. Ce sont les conquistadors espagnols qui ont entrepris la construction de cette église chrétienne, tentant de supprimer les traces des incas. Nous n'avons pas pu pénétrer à l'intérieur car elle était fermée mais si vous venez un dimanche, ne ratez pas ça car il parait que c'est superbe !

II - Les terrasses incas de Chinchero 

 

De nombreuses terrasses, anciens vestiges incas, sont aménagées pour la culture, lors de notre passage elles étaient verdoyantes, c'était vraiment sublime à voir. De plus, le soleil était au rendez-vous, nous avons ainsi profité de lui en admirant la vue sur les montagnes mystérieuses qui se cachaient sous les nuages à l'horizon.

 

 


 

III - Le marché sur la place de Chinchero

 

Certes, nous n'étions pas venus un dimanche mais il y a toujours quelques vendeuses sur le marché sur la place principale, surtout en milieu d'après midi pour accueillir les touristes et leurs vendre de l’artisanat, principalement du textile traditionnel. Et puis, il y a certaines marchandes de denrées alimentaires pour les habitants.

 

 

Ici, la principale activité des femmes est le tissage de la laine de lamas, ces derniers étant élevés en quantité dans la région. Etant venue le matin, j'ai pu assister à l'installation des femmes vers midi, elles étaient peu nombreuses mais comme j'étais la seule acheteuse potentielle, j'ai été embarrassée car il y avait quatre vendeuses qui vendaient toutes les mêmes produits et j'ai du choisir à laquelle j'allais acheter des tissus. Arg, j'ai payé mes tissus et je suis repartie aussi sec car la concurrente de celle avec qui j'avais fait affaire me faisait de gros yeux !

 

IV - Le village de Chinchero

 

Puis nous avons décidé de marcher au hasard dans le village de Chinchero qui ne se limite pas qu'au marché, à son église et à ses terrasses. Nous avons emprunté les voies colorées, silencieuses...

 

 

Nous avons bu un thé en terrasse chez une petite dame qui tenait un petit café, et nous avons simplement contemplé le village qui se réveillait dans la brume...

 

V - Accueil dans une famille à Chinchero

 

Parce que nous marchions sans aucun but et que les alentours étaient déserts, nous avons été invités par une famille à visiter leur ferme de lamas et leurs métiers à tisser. Les femmes étaient toutes vêtues avec le chapeau, la coiffure et la robe traditionnelle andine (j'ai même eu le droit à des essayages). On nous a expliqué le processus d'exploitation de la laine des lamas, la teinture des pelotes, le tissage, etc. Un arrêt passionnant !

 

VI - La campagne environnante de Chinchero 

 

Nous avons ensuite poursuivi notre route à travers champs, d'une façon tellement hasardeuse qu'on s'est un peu perdus... Nous avons donc rencontré des agriculteurs qui nous ont indiqué le chemin pour retrouver la route du retour pour Cusco.

 

Dès lors qu'on a retrouvé le bitume, nous avons fait du stop et une sorte de faux taxi nous a embarqués ! On a su que c'était un faux taxi lorsqu'il s'est empressé de retirer son écriteau en papier "taxi" à la vue des policiers.

 

Et après Chinchero, on va où ?

 

Découvrez maintenant :

 

Et puis, retrouvez tout le détail de mon itinéraire de voyage en Amérique du Sud (Pérou, Bolivie, Chili, Argentine)

 

 

Please reload

Suivez-moi :

  • Facebook - Globe Trotting
  • Instagram - Globe Trotting
  • Twitter - Globe Trotting
  • Pinterest - Globe Trotting

EXPLOREZ LE BLOG :

PREPARATIFS DE VOYAGE

Préparatifs de voyage

Mes voyages.jpg

Récits de mes voyages

ACCESSOIRES.jpg

ACCESSOIRES VOYAGE

paysages du monde.jpg

Paysages du Monde

cadeaux voyageurs.jpg

CADEAUX VOYAGEURS

TROUVEZ DES BONS PLANS :

BILLETS D'AVION

Achetez vos vols au meilleur prix

Billets avion

Hôtels & appartements

Dénichez les meilleurs logements

Hotels voyage

VOYAGE SUR MESURE

Réalisez le voyage de vos rêves (devis rapide et gratuit)

Agence de voyage.png

CATÉGORIES 

du blog :

Les articles similaires qui vont vous intéresser 

Please reload