top of page

Blog voyage et covid-19

Dernière mise à jour : 5 août 2021

Mon blog voyage est mon activité principale, celle qui me permet de payer mon loyer mais aussi celle qui rythme mes journées, me fait vibrer et me permet de projeter des escapades toujours plus palpitantes. A l'heure où l'économie du tourisme est sinistrée, les transports internationaux quasi impossibles, les sites culturels et les hôtels fermés, quelles sont les répercussions sur mon activité ? quelles sont les solutions et démarches à entreprendre ? Comment vais-je m'en sortir financièrement ? et moralement ?

Blog voyage coronavirus
Illustration : Papa Cube

En ce dimanche 15 mars 2020, alors que le nanoscopique coronavirus se prend pour le maître du Monde et anéanti le monde du voyage, je m’attelle à la rédaction de cet article pour tenter d'organiser mes pensées et de dresser la liste des actions à entreprendre dès demain. Pour chasser un peu le brouillard et provoquer les éclaircis. Avec une pensée particulière pour tous mes collègues, tous les voyageurs en stand by et tous les professionnels du tourisme.

 

I - Déni, fantasmes et désillusion


Phase 1 : Byebye les projets de voyage


Il y a quelques semaines encore, j'étais en pleine préparation pour des voyages imminents au Vietnam et en Tanzanie. Deux projets merveilleux, fruits d'un partenariat entre mon blog voyage et des agences expertes des destinations. Ça s'annonçait presque trop beau pour être vrai... 15 jours dans le nord du Vietnam, huit jours de safari avec mon fils en Tanzanie et une semaine sur les plages de Zanzibar. Je pensais en revenir avec des dizaines d'articles palpitants et j'en trépignais d'impatience... Une année 2020 qui commençait sous les meilleurs auspices. J'étais en mode "Merci la vie".


Il y a une dizaine de jour, je priais encore pour que les premières alertes au virus Covid-19 ne soient qu'une brève passade, un non-événement qui se résorberait aussi vite qu'il avait commencé. Il y a quelques jour je scandais encore (en bonne française que je suis) :


"Moi je m'en fous, je pars en voyage ! Le coronavirus ne m'arrêtera pas"

Adepte des "pensées magiques", je me persuadais qu'il suffisait d'y croire et de rester optimiste pour que je passe entre les mailles du filet. J'ai eu beau faire avec sérieux des vœux quotidiens à 11h11 et 22h22 en croisant mes doigts de pieds... tous mes jolis rêves à venir se sont évaporés en moins de 24 heures.


"Désolé, je crois que ça va pas être possible" fut la phrase qui a scellé mon immobilisme à venir. Vous pouvez lire à ce sujet "Voyager au Vietnam à l'heure du Coronavirus" par Adeline.


A tous ceux que j'ai traités de pessimistes et de rabat joies, vous étiez lucides et moi dans le déni. J'avoue...





Phase 2 : Heu, pourquoi je gagne plus du tout d'argent ?


Alors que je n'étais préoccupée que par l'annulation des mes voyages, c'est avec un temps de latence que j'ai réalisé que...


"Bah mince alors, pourquoi je n'ai plus de trafic sur mon blog ? et pourquoi j'ai fait un chiffre d'affaire divisé par 10 ces derniers jours... ? Pourquoi on dirait que je fonce vers la banqueroute. 12€ par jour, c'est maigre dis-donc"