Les insectes en voyage

Qui dit destinations tropicales, voyage dans la jungle, randonnées dans les bois ou nuits à la belle étoile, dit ... insectes et parasites. Et même si le premier précepte du bouddhisme est de ne pas faire de mal à tout être vivant, encore moins de tuer, nous avons tous écrasé des dizaines de moustiques dans nos vies, hurlé à la vue d'un cafard ou d'un scorpion sur le plancher de notre chambre d'hôtel et peut-être même fait une crise d'hystérie face à une microscopique araignée....

 

Et que dire de ces insectes vicieux qui ne se voient pas à l’œil nu ? Acariens, punaises de lits et autres nuisibles avec plein de pattes, beaucoup trop de yeux, de poils aux couleurs répugnantes et autres caractéristiques bizarres qu'on en ferait des cauchemars de les imaginer sous nos draps, dans nos oreilles ou dans notre trousse de toilette ! Préparez-vous à affronter ces vilaines petites bêtes en lisant ces quelques lignes précieuses (je vous rassure, pas de photos d"insectes dans cet article !)

 

Depuis mon voyage en Afrique Australe, j'ai appris à vivre avec les insectes en tout genre, avec des mille pattes plus longs que des pieds, des scarabées gros comme mon poing et des trucs gluants, volants, flippants, non identifiés. Et puis, après avoir traversé la Papouasie occidentale, j'ai su ce que c'était de dormir sur de la paille infestée de puces et de se réveiller avec une peau motif "blanche et rouge à petits pois".

 

Alors bon, les insectes en voyage, je peux vous en parler un peu... Et même vous apporter quelques solutions, qui sait ?!

I -  Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi

 

"Je suis morbac le morpion, regardez comme j'suis mignon... "

 

Vous qui détestez les insectes, vous serez peut-être ravi d'apprendre qu'ils sont en voie d'extinction... Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Car si de nombreuses études très sérieuses alertent sur l'extinction mondiale de ces petites bêtes, vous n'êtes pas sans savoir que la vie sur Terre est tout simplement impossible sans les insectes, car ces derniers, représentant les 3/4 des espèces animales de la planète, sont les piliers des écosystèmes. Donc si les insectes crèvent, nous aussi.

 

Tout le monde connait leur rôle dans la pollinisation des plantes à fleurs (abeilles, bourdons, papillons mais pas que...). Sans les insectes, c'est bien simple, on dit adieu aux trois quarts de la diversité de notre alimentation. Mais les autres bestioles jouent aussi tous un rôle primordial dans la chaîne de la vie, comme par exemple le recyclage des déchets, des déjections et des corps en décomposition ou encore la restriction de la croissance de végétaux envahissants. 

 

Alors, si nous essayions avant tout de raisonner notre instinct afin de cohabiter avec ces affreuses merveilles de la nature. Facile à dire hein ? Et puis... Cohabiter avec un scorpion nécessite quand même beaucoup de précautions car comme le dit si bien Paulo Coelho "Si tu t'attends à ce que les gens soient justes avec toi parce que tu es juste avec eux, c'est comme s'attendre à ce que le lion ne te mange pas parce que tu ne l'as pas mangé"...

 

Donc l'option, "on fait ami-ami" n'est pas une solution viable pour tous les insectes. Mais attention à ne pas prendre pour vos ennemis ceux qui ne vous veulent pas de mal, et à ne pas écraser tout ce qui passe sur votre chemin..., bande de sauvages !

II -  La peur des insectes, ça se soigne ?

 

 

Si le simple fait de penser à une araignée ou la vision d'une photographie suffit à déclencher une peur panique chez certaines personnes saines d'esprit, c'est tout simplement leur cerveau reptilien qui prend le dessus. La phobie des insectes porte un nom : l'eutomophobie. Des scientifiques ont émis l'idée que la peur des insectes serait inscrite dans notre ADN car l'homme se méfie des morsures et piqûres depuis le début de son évolution. De même, les vers ou les cafards, associés à la saleté, à la contamination de la nourriture et à la maladie font partie de la mémoire collective ancestrale et l'inconscient a du mal à dissocier causes et effets. La peur et le dégoût envers les grosses araignées est elle aussi très répandue dans le Monde entier, c'est simplement un instinct de survie face aux araignées vénéneuses. Mais, si l'inconscient nous met en alerte sur les dangers, à nous de savoir consciemment si réel danger il y a.

 

En France, cette phobie des insectes toucherait 7 Français sur 10 ! Les citadins sont les plus touchés. Car les personnes qui grandissent dans des milieux où les insectes font partie de leur décor sont éduquées à savoir identifier les insectes nuisibles de ceux qui sont inoffensifs, à savoir comment agir plutôt qu'à paniquer. Plus les enfants ont des parents qui ont peur des insectes, plus ils le transmettront à leurs enfants, et inversement.  Il y a même des pays où les insectes sont au menu pour les petits et les grands, c'est donc bien une question de milieu, d'environnement, d'apprentissage.

 

De plus, la phobie des insectes est liée à l'angoisse de la perte de contrôle. En effet, il est impossible de contrôler un petit animal dont on ne sait jamais ce qu’il va faire, où il va se rendre ou se cacher (et pire, nous grimper dessus par surprise)...

 

Rassurez-vous donc, si votre peur primaire est très banale, vous pouvez toujours la rationaliser, la guérir, la surpasser... Moins vous en savez sur les insectes, plus vous en aurez peur, plus vous serez informés sur leur comportement, leurs dangers, plus vous serez rassurés car vous aurez une notion de contrôle. Avoir peur d'une araignée inoffensive devrait pouvoir s'apprivoiser, simplement en gardant son sang froid, en l'observant plutôt qu'en prenant la fuite, en rationalisant, en la comparant à une coccinelle ou une fourmi qui généralement ne déclenche pas une telle angoisse.

 

Si votre eutomophobie est trop handicapante et vous empêche d'envisager le voyage de vos rêves dans une destination tropicale, vous pouvez envisager de suivre un thérapie spécialisée pour tenter de mettre des mots sur vos malaises et travailler sur les sources de l'angoisse afin de l'éradiquer.

 

Vous pouvez aussi partir avec des litres de bombes d’insecticides et exterminer tous les petits êtres sur votre chemin lors de votre exploration de la jungle amazonienne. Mouais...

III - Les insectes en voyage : les repérer, se protéger et réagir

 

De quels insectes devrez-vous vous méfier en voyage ? Comment vous en protéger et comment réagir en cas de piqûre ou de morsure ? Cet article n'a pas pour but de vous inquiéter mais plutôt de vous donner des informations objectives sur les dangers réellement courus et l'attitude à adopter pour éviter tout incident. Lisez ce qui suit avant de partir en voyage à l'étranger, renseignez-vous sur les insectes à surveiller dans la zone que vous visitez, partez avec une bonne pharmacie de voyage et tout se passera bien !

 

 

1. Les moustiques 

C'est l'insecte le plus tueur, celui dont vous devrez vous protéger partout dans le Monde, principalement dans les régions infestées qui combinent humidité et chaleur. S'il est inoffensif dans la plupart des cas, il est pourtant considéré comme le premier prédateur de la planète. Chaque année, il tuerait plus de deux millions de personnes dans le Monde. Les maladies transmises par les moustiques sont le chikungunya, la dengue, le virus Zika, la fièvre du Nil occidental, la fièvre jaune et le paludisme.

 

1.1. Se protéger des moustiques

 

Pour échapper à leurs piqûres, voici les solutions efficaces : 

  • Etre vacciné contre la fièvre jaune

  • Faire preuve de vigilance renforcée dès la tombée du jour et près des zones d’eau stagnante

  • Porter des vêtements amples et clairs avec manches longues, jambes et pieds couverts

  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’un répulsif adapté

  • Prendre un traitement antipaludéen pour les zones à haut risque

  • Appliquer une lotion anti moustique sur les zones de peau non couvertes. Le produit que je conseille pour les zones à risque : Répulsif peau et vêtements spécial tropiques

  • Toujours appliquer la lotion anti moustique après votre écran solaire et non pas l'inverse

  • Utiliser la climatisation dans votre chambre, les moustiques détestent ça

  • Éteindre la lumière de votre chambre pour ne pas les attirer, mettre une source de lumière dehors les attirera à l'extérieur

  • Si vous êtes en campement, faire un feu de camp, les moustiques, même s'ils sont attirés par la lumière, détestent la fumée !

Attention aux méthodes dites alternatives 

  • Les prises anti-moustiques diffusent des produits chimiques toxiques qui sont potentiellement des perturbateurs endocriniens. Elles sont à bannir en présence d'une femme enceinte ou d'un enfant.

  • Les spirales à brûler sont efficaces pour tenir les moustiques à distances, mais elles doivent être utilisées exclusivement en extérieur et ne sont efficaces que si vous êtes tout près de la spirale. De plus, la combustion des biocides à haute dose est nocive pour tout ce qui est vivant, pas simplement le moustique. A n'utiliser qu'en zone à risque donc.

  • Les huiles essentielles de citronnelle et autres méthodes naturelles (comme les bracelets) ne sont malheureusement pas assez puissantes et localisées pour éloigner un moustique assoiffé de sang... Si vous êtes dans une zone où le moustique n'est pas porteur de maladie, vous pouvez toujours essayer, mais ne vous amusez pas à protéger un enfant dans une zone infestée avec ce genre de produits.

 

1.2. Réagir en cas de symptômes

  • En cas de fièvre, d’éruption cutanée, de forte fatigue ou de malaise après avoir visité une zone à risque, même si la piqûre n'a pas été repérée, n'attendez pas, courrez immédiatement chez le médecin en lui signalant le voyage effectué précédemment.

  • En cas d’allergie aux piqûres de moustiques, vous pourrez avoir recours à une pommade antihistaminique ou à l’hydro­cortisone. Si vous partez sous les tropiques, prenez-en un tube dans votre sac.
     

 

2. Les tiques

Les promenades en forêt pendant les beaux jours présentent le risque de se faire agripper par une tique qui vous transmettra la maladie de lyme, en forte progression en Europe, en Amérique du Nord mais aussi en Asie centrale et en Asie orientale. La plus grande variété de tiques se rencontre en zones chaudes dans les milieux forestiers, herbes hautes et fougères.

 

2.1. Se protéger des tiques

 

Pour échapper à leurs morsures, voici les solutions efficaces : 

  • Se couvrir les jambes car les tiques s'attaquent aux membres inférieurs la majeure partie du temps.

  • Portez des chaussettes hautes ou rentrer votre pantalon dans vos chaussettes

  • Porter des vêtements clairs pour identifier les tiques qui tenteraient de grimper le long de vos jambes

  • Appliquer une lotion anti tiques sur les parties découvertes

  • Privilégiez les zones dégagées, ne vous enfoncez pas trop dans les broussailles

 

2.2. Repérer les tiques

 

Après une balade dans un milieu forestier, voici les précautions pour éviter de repérer un tique trop tard (vous avez 12 heures avant que la maladie se transmette).

  • Prenez une douche et lavez vos vêtements à haute température

  • Inspectez votre corps et celui de vos enfants à l'aide d'un proche ou avec un miroir. Faites particulièrement attention aux plis du corps : aisselles, oreilles, genoux, aine, coudes, cou, paupières mais aussi le cuir chevelu.

 

2.3. Retirer une tique

 

Pour vous débarrasser d'une tique, oubliez les remèdes de grand mère comme le fait de brûler la tique ou de l'asperger d’éther ou d'huile, ça peut aurait un effet aggravant !

  • Retirez la tique avec une pince à tiques (elles sont identiques pour l'homme ou l'animal)

  • Désinfectez ensuite avec un antiseptique sans alcool

3. Les punaises de lit 

Le cimex lectularius ou plus communément la satanée punaise de lit ou puce de lit, s'amuse à nous piquer de façon rectiligne pendant notre sommeil. Les punaises de lit sont un vrai fléau, elles s'installent partout, des dortoirs bon marché aux hôtels de luxe. Elle peut vivre absolument partout, aux latitudes polaires et élevées mais aussi dans les déserts ! Et puis elle a une longue capacité d'hibernation (pour nous attendre sagement) et elle sait parfaitement comment nous piquer à travers nos vêtements. La seule bonne nouvelle c'est qu'elles ne sont pas des vecteurs de maladies graves !! 

 

3.1. Repérer des punaises de lit en voyage

  • Une literie infestée comportera toujours des petites tâches de sang ou petits points noirs, si vous voyez ça sur votre matelas ou sous votre oreiller, fuyez ! Mais parfois, vous ne verrez rien, il faudra donc prendre quelques précautions de base...

  • Les punaises de lit adultes mesurent 5 à 8 mm de long

  • Les piqûres peuvent mettre plus de deux semaines à apparaître. Il sera donc trop tard pour vous préoccuper de la literie que vous aurez quittée mais par contre, vous devrez vous attaquer à un grand nettoyage de votre valise car ces petites saloperies sont d'une fidélité à toute épreuve !

  • Petite, mais avec un appétit d'ogre, la punaise de lit peut piquer plus de 60 fois en une seule nuit ! Il est rare de n'avoir qu'une seule piqûre.

 

3.2. Éviter les punaises de lit 

  • Dormir habillé dans un drap de sac, même si elles piquent au travers des vêtements, plus vous serez couvert, plus vous rendrez la tâche difficile

  • Le talc les emprisonne.

    • Un lit avec ses quatre pieds dans du talc est ainsi protégé des punaises au sol.

    • Vous pouvez fabriquer un piège en mettant dans un bol du sucre et de l'eau, ce qui les attirera. Placez le bol sur une assiette tapissée de talc, les punaises se retrouveront piégées. 

  • Ne mettez jamais vos vêtements sur le lit en cas de doutes, votre valise non plus, car elles pourraient finir le voyage avec vous et vous suivre jusqu'à votre domicile ! Avant de poser votre valise ou vos vêtements sur un meuble, inspectez-le, vérifiez qu'il n'y a pas de traces louches.

  • Il existe des pièges à punaises de lit, des plaquettes imbibées de perméthrine à glisser sous les matelas en cas de doute et dans votre valise au moment du départ. Ça éloignera temporairement les punaises de votre lit et de vos bagages mais ça ne vous épargnera pas d'un grand nettoyage en cas d'infection. Il existe des plaquettes pour matelas et les plaquettes pour la valise.

 

3.3. Que faire en cas de piqûres ?

  • Si vous avez un soupçon sur le lieu du crime, changez de lieu et prévenez le propriétaire afin qu'il procède à l'extermination.

  • Si vous ne pouvez pas partir immédiatement ou que vous êtes dans une location longue durée, mettez tous les textiles dans un sac plastique fermé, aspirez à fond la pièce, les meubles, lavez le linge de lit et vos vêtements à 60 degrés minimum et repassez les

  • La seule façon d'exterminer les punaises de lit est un traitement lourd et complet des lieux, vous ne pourrez pas régler le problème de façon totale sans y consacrer beaucoup d'énergie

  • Si la peau n'est pas piquée de nouveau, les piqûres de punaises de lit disparaîtront naturellement après quelques heures ou quelques jours sans aucun remède nécessaire

  • En cas de forte douleur, vous pourrez appliquer un analgésique, en cas de réaction allergique, vous pourrez avoir recours à une pommade antihistaminique ou à l’hydro­cortisone comme pour toutes les autres piqûres d'insectes.

  • Ne gratter par les piqûres car cela peut développer une infection

4. La mouche Tsé-tsé

La mouche Tsé-tsé cause environ 10 000 morts par an quand elle est porteuse du virus de la trypanosomiase humaine africaine (maladie du sommeil ou THA). Cette maladie est endémique dans certaines régions de l’Afrique subsaharienne. Les foyers infectieux les plus importants se situent en République du Congo, en République démocratique du Congo, en Ouganda, au Soudan du Sud et en Somalie. Le risque de vous faire contaminer est plus élevé si vous voyagez dans ces pays et dans un lieu rural ou à végétation dense.

 

4.1 Se protéger des mouches tsé-tsé

  • Faire preuve de vigilance renforcée dès la tombée du jour et près des zones d’eau stagnante

  • Eviter de s'approcher des troupeaux de bovidés (vache, zébu, buffle, yak, antilope, gazelle, springbok...)

  • Porter des vêtements épais, amples et clairs avec manches longues, jambes et pieds couverts

  • Rouler portes et fenêtres fermés dans la mesure du possible

  • Installer un piège à taon près de son lieu de résidence ou de campement, si vous partez pour un séjour en zone infestée

 

4.2. Réagir en cas de symptômes

  • En cas de piqûre, habituellement en journée, vous ressentirez une forte douleur, semblable à une piqûre de taon, puis vous développerez de la fièvre, des éruptions et de nombreux symptômes qui vous alerteront.

  • N'attendez pas, courrez immédiatement chez le médecin en lui signalant le voyage effectué précédemment.

5. Les abeilles, guêpes, frelons et taons

Les hyménoptères qui sont susceptibles de vous piquer sont principalement les abeilles, guêpes, frelons, taons. Ils ne le feront que s'ils se sentent en danger et ne piqueront pas pour se nourrir de votre sang comme le font les moustiques, les puces ou les punaises. 

 

5.1 Les piqûres d'abeilles, de guêpes et de frelons

 

Les piqûres de guêpe, d'abeille, de taon ou de frelons provoquent trois types de réaction : une réaction locale, une réaction toxique (si on est piqué à plusieurs reprises) et une réaction allergique qui est propre à chaque individu et peut causer un choc anaphylactique mortel. La réaction locale est la plus fréquente et bénigne la plupart du temps. Les réactions toxiques et allergiques sont des urgences médicales pour lesquelles une hospitalisation est nécessaire. Les personnes allergiques aux piqûres des hyménoptères doivent toujours voyager avec  une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable, d'un antihistaminique et d'un corticoïde par voie orale. 

 

L'abeille, si elle vous pique, se condamne à mort car son dard avec la poche à venin s'arrachent de son abdomen. Elle ne vous piquera donc que dans des cas d'extrême urgence comme par exemple pour défendre son nid ou si vous la dérangez en train de butiner et qu'elle se sent menacée. En cas de piqûre, c'est très simple à reconnaître car vous aurez dans la peau une partie de la bête qui y reste plantée ! La guêpe, la taon et le frelon, plus gros que l'abeille, ne perdront pas leur dard lors de la piqûre.

 

Les piqûres de taon sont les plus douloureuses. En cas de piqûre, la réaction peut-être impressionnante. Le premier réflexe est de retirer les bagues que vous portez en cas de piqûre à la main pour ne pas gêner la circulation du sang. Puis il faut appliquer de la glace pour faire dégonfler l’œdème.

 

5.2. Comment éviter les piqûres d'abeilles, de guêpes, de taons et de frelons

  • Rester statique quand guêpe, frelon, taon ou abeille vous tourne autour, ne pas agiter ses bras dans tous les sens, garder son calme et s'éloigner tranquillement.

  • Fabriquer des pièges (mélange sucré dans un récipient fermé avec goulot de bouteille renversé pour ne plus qu'elles ressortent)

  • Installer un piège à taon (qui fonctionne pour tous les hyménoptères) près de son lieu de résidence ou de campement, si vous partez pour un séjour en zone infestée

  • Lors des repas en extérieur, boire dans un verre et non une canette car ils risquent de s'y trouver

  • Ne pas marcher pieds nus dans les zones fleuries ou dans l'herbe

  • Éviter aussi de porter des vêtements trop colorés et les parfums

  • Se sécher après la baignade car les taons piquent les peaux humides

 

5.3. Réagir en cas de symptômes

  • En cas de piqûre légère, nettoyer à l'eau et au savon puis avec un antiseptique

  • En cas de piqûre d'abeille, il faut simplement enlever le dard avec une petite pince à épiler.

  • Prendre un anti-douleur si la piqûre est douloureuse.

  • Appliquer de la glace si le gonflement est important

  • Ne pas se gratter, ça empire la démangeaison !

  • Appliquer de la crème apaisante pour soulager la démangeaison

  • Appliquer de la crème à la cortisone pour soulager davantage 

  • Si la douleur ne se calme pas au bout de 48h ou que vous observez des effets secondaires, courrez chez le médecin !

6. Les araignées

Toutes les araignées possèdent des mandibules (mâchoires) mais les 3/4 des espèces sont trop petites pour mordre un être humain. Celles qui le peuvent le font par réflexe de défense car une araignée n’est par nature pas agressive. De plus, la morsure, si elle a lieu, n’a jamais pour but de nourrir l’araignée puisque cette dernière ne consomme pas de sang. Et pour finir, il est rare qu’une araignée injecte son venin car elle consacre beaucoup d’énergie pour le produire et l'utilise avec prudence !

Les araignées de grande taille capables de mordre l'homme provoquent parfois une réaction inflammatoire locale douloureuse mais bénigne. La seule complication peut provenir d'une surinfection locale mais c'est assez rare. Lorsqu'il y a décès suite à une morsure d'araignée, il n'est pas l'aboutissement des morsures mais des surinfections, et non par l'effet direct du venin.

 

 

6.1. Les araignées dangereuses pour l'homme

Les espèces vraiment dangereuses pour l'homme ne dépassent pas une vingtaine d'espèces sur les 40 000 recensées ! La plupart de ces espèces redoutées vivent en régions tropicales, subtropicales ou méditerranéennes. Les araignées dangereuses sont principalement concentrées en Amérique Latine mais on en trouve aussi en Amérique du Nord,  en Chine et dans ses pays voisins et en Europe.

 

Les lésions graves causées par les araignées concernent :  

  • La veuve noire

  • La recluse brune

  • L'araignée violoniste

  • La mygale 

  • L'araignée banane

 

6.2. Se protéger des araignées dangereuses

  • Enlever les toiles que vous repérez aux alentours de votre habitat 

  • Éteindre les lumières à l'intérieur de votre habitat et mettre une source de lumière extérieure pour les attirer

  • Ne pas laisser de nourriture dans votre habitat

  • Ne pas marcher pieds nus et se couvrir le corps en cas d'expédition dans leur milieu naturel

 

6.3. Réagir en cas de morsure

  • Laver la zone touchée à l’eau et au savon

  • Appliquer de la glace si le gonflement est important

  • Appliquer de la crème apaisante pour soulager la démangeaison

  • Appliquer de la crème à la cortisone pour soulager davantage 

  • Surveiller la piqûre pour voir si elle évolue

  • Courir chez le médecin si le bouton est rouge, purulent et chaud ou en cas de fièvre, difficultés à respirer ou de gonflement anormal

7. Les scorpions

Plus d'un million de personnes sont piquées chaque année par un scorpion, le nombre de décès s’élevant à un peu plus de 3 000 soit 3 personnes sur 1000. La grande majorité des piqûres de scorpions ne produisent que des effets locaux sans gravité. De manière générale, les scorpions ne piquent que s'ils se sentent menacés mais l'agressivité diffère en fonction des espèces. Les espèces les plus dangereuses se trouvent dans le désert du Sahara.

 

7.1 Se protéger des scorpions

  • Vérifier que vos chaussures sont vides en les retournant et en les secouant énergiquement avant d’y glisser vos pieds. 

  • Toujours marcher avec des chaussures fermées épaisses et des chaussettes quand on se déplace de nuit dans un environnement propice aux scorpions

  • Ne jamais retourner les pierres, les scorpions s'y cachent et peuvent prendre peur si vous les surprenez

 

7.2 Réagir en cas de piqûre de scorpions

  • Calmer la victime pour éviter qu'elle ne s'agite et empire les effets du venin

  • Appliquer de la glace pour diminuer la douleur et ralentir la circulation

  • Se rendre le plus rapidement possible dans un hôpital car une intervention rapide permet toujours d’en réduire les conséquences

Continuez à préparer vos voyages :

 

Tous les préparatifs du voyage

Planifier un long voyage ou tour du Monde

Que mettre dans sa valise : checklist

Voyager avec un sac à dos

Please reload

Suivez-moi :

  • Facebook - Globe Trotting
  • Instagram - Globe Trotting
  • Twitter - Globe Trotting
  • Pinterest - Globe Trotting

EXPLOREZ LE BLOG :

PREPARATIFS DE VOYAGE

Préparatifs de voyage

Mes voyages.jpg

Récits de mes voyages

ACCESSOIRES.jpg

ACCESSOIRES VOYAGE

paysages du monde.jpg

Paysages du Monde

cadeaux voyageurs.jpg

CADEAUX VOYAGEURS

TROUVEZ DES BONS PLANS :

BILLETS D'AVION

Achetez vos vols au meilleur prix

Billets avion

Hôtels & appartements

Dénichez les meilleurs logements

Hotels voyage

VOYAGE SUR MESURE

Réalisez le voyage de vos rêves (devis rapide et gratuit)

Agence de voyage.png

CATÉGORIES 

du blog :

Les articles similaires qui vont vous intéresser 

Please reload