Les insectes en voyage

Qui dit destinations tropicales, voyage dans la jungle, randonnées dans les bois ou nuits à la belle étoile, dit ... insectes et parasites. Et même si le premier précepte du bouddhisme est de ne pas faire de mal à tout être vivant, encore moins de tuer, nous avons tous écrasé des dizaines de moustiques dans nos vies, hurlé à la vue d'un cafard ou d'un scorpion sur le plancher de notre chambre d'hôtel et peut-être même fait une crise d'hystérie face à une microscopique araignée....

insectes en voyage

Et que dire de ces insectes vicieux qui ne se voient pas à l’œil nu ? Acariens, punaises de lits et autres nuisibles avec plein de pattes, beaucoup trop de yeux, de poils aux couleurs répugnantes et autres caractéristiques bizarres qu'on en ferait des cauchemars de les imaginer sous nos draps, dans nos oreilles ou dans notre trousse de toilette !


Préparez-vous à affronter ces vilaines petites bêtes en lisant ces quelques lignes précieuses (je vous rassure, pas de photos d"insectes dans cet article !)

Depuis mon voyage en Afrique Australe, j'ai appris à vivre avec les insectes en tout genre, avec des mille pattes plus longs que des pieds, des scarabées gros comme mon poing et des trucs gluants, volants, flippants, non identifiés. Et puis, après avoir traversé la Papouasie occidentale, j'ai su ce que c'était de dormir sur de la paille infestée de puces et de se réveiller avec une peau motif "blanche et rouge à petits pois".

Alors bon, les insectes en voyage, je peux vous en parler un peu... Et même vous apporter quelques solutions, qui sait ?!

I - Les insectes sont nos amis

"Je suis morbac le morpion, regardez comme j'suis mignon... "

Vous qui détestez les insectes, vous serez peut-être ravi d'apprendre qu'ils sont en voie d'extinction... Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Car si de nombreuses études très sérieuses alertent sur l'extinction mondiale de ces petites bêtes, vous n'êtes pas sans savoir que la vie sur Terre est tout simplement impossible sans les insectes, car ces derniers, représentant les 3/4 des espèces animales de la planète, sont les piliers des écosystèmes. Donc si les insectes crèvent, nous aussi.

Tout le monde connait leur rôle dans la pollinisation des plantes à fleurs (abeilles, bourdons, papillons mais pas que...). Sans les insectes, c'est bien simple, on dit adieu aux trois quarts de la diversité de notre alimentation. Mais les autres bestioles jouent aussi tous un rôle primordial dans la chaîne de la vie, comme par exemple le recyclage des déchets, des déjections et des corps en décomposition ou encore la restriction de la croissance de végétaux envahissants.

Alors, si nous essayions avant tout de raisonner notre instinct afin de cohabiter avec ces affreuses merveilles de la nature. Facile à dire hein ? Et puis... Cohabiter avec un scorpion nécessite quand même beaucoup de précautions car comme le dit si bien Paulo Coelho "Si tu t'attends à ce que les gens soient justes avec toi parce que tu es juste avec eux, c'est comme s'attendre à ce que le lion ne te mange pas parce que tu ne l'as pas mangé"...

Donc l'option, "on fait ami-ami" n'est pas une solution viable pour tous les insectes. Mais attention à ne pas prendre pour vos ennemis ceux qui ne vous veulent pas de mal, et à ne pas écraser tout ce qui passe sur votre chemin..., bande de sauvages !

II - La peur des insectes, ça se soigne ?

insectes en voyage araignées

Si le simple fait de penser à une araignée ou la vision d'une photographie suffit à déclencher une peur panique chez certaines personnes saines d'esprit, c'est tout simplement leur cerveau reptilien qui prend le dessus. La phobie des insectes porte un nom : l'eutomophobie. Des scientifiques ont émis l'idée que la peur des insectes serait inscrite dans notre ADN car l'homme se méfie des morsures et piqûres depuis le début de son évolution. De même, les vers ou les cafards, associés à la saleté, à la contamination de la nourriture et à la maladie font partie de la mémoire collective ancestrale et l'inconscient a du mal à dissocier causes et effets. La peur et le dégoût envers les grosses araignées est elle aussi très répandue dans le Monde entier, c'est simplement un instinct de survie face aux araignées vénéneuses. Mais, si l'inconscient nous met en alerte sur les dangers, à nous de savoir consciemment si réel danger il y a.

En France, cette phobie des insectes toucherait 7 Français sur 10 ! Les citadins sont les plus touchés. Car les personnes qui grandissent dans des milieux où les insectes font partie de leur décor sont éduquées à savoir identifier les insectes nuisibles de ceux qui sont inoffensifs, à savoir comment agir plutôt qu'à paniquer. Plus les enfants ont des parents qui ont peur des insectes, plus ils le transmettront à leurs enfants, et inversement. Il y a même des pays où les insectes sont au menu pour les petits et les grands, c'est donc bien une question de milieu, d'environnement, d'apprentissage.

De plus, la phobie des insectes est liée à l'angoisse de la perte de contrôle. En effet, il est impossible de contrôler un petit animal dont on ne sait jamais ce qu’il va faire, où il va se rendre ou se cacher (et pire, nous grimper dessus par surprise)...

Rassurez-vous donc, si votre peur primaire est très banale, vous pouvez toujours la rationaliser, la guérir, la surpasser... Moins vous en savez sur les insectes, plus vous en aurez peur, plus vous serez informés sur leur comportement, leurs dangers, plus vous serez rassurés car vous aurez une notion de contrôle. Avoir peur d'une araignée inoffensive devrait pouvoir s'apprivoiser, simplement en gardant son sang froid, en l'observant plutôt qu'en prenant la fuite, en rationalisant, en la comparant à une coccinelle ou une fourmi qui généralement ne déclenche pas une telle angoisse.

Si votre eutomophobie est trop handicapante et vous empêche d'envisager le voyage de vos rêves dans une destination tropicale, vous pouvez envisager de suivre un thérapie spécialisée pour tenter de mettre des mots sur vos malaises et travailler sur les sources de l'angoisse afin de l'éradiquer.

Vous pouvez aussi partir avec des litres de bombes d’insecticides et exterminer tous les petits êtres sur votre chemin lors de votre exploration de la jungle amazonienne. Mouais...

III - Les insectes en voyage : les repérer, se protéger et réagir

De quels insectes devrez-vous vous méfier en voyage ? Comment vous en protéger et comment réagir en cas de piqûre ou de morsure ? Cet article n'a pas pour but de vous inquiéter mais plutôt de vous donner des informations objectives sur les dangers réellement courus et l'attitude à adopter pour éviter tout incident. Lisez ce qui suit avant de partir en voyage à l'étranger, renseignez-vous sur les insectes à surveiller dans la zone que vous visitez, partez avec une bonne pharmacie de voyage et tout se passera bien !

insectes en voyage camping forêt

1. Les moustiques

C'est l'insecte le plus tueur, celui dont vous devrez vous protéger partout dans le Monde, principalement dans les régions infestées qui combinent humidité et chaleur. S'il est inoffensif dans la plupart des cas, il est pourtant considéré comme le premier prédateur de la planète. Chaque année, il tuerait plus de deux millions de personnes dans le Monde. Les maladies transmises par les moustiques sont le chikungunya, la dengue, le virus Zika, la fièvre du Nil occidental, la fièvre jaune et le paludisme.

1.1. Se protéger des moustiques

Pour échapper à leurs piqûres, voici les solutions efficaces :

  • Etre vacciné contre la fièvre jaune

  • Faire preuve de vigilance renforcée dès la tombée du jour et près des zones d’eau stagnante

  • Porter des vêtements amples et clairs avec manches longues, jambes et pieds couverts

  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’un répulsif adapté

  • Prendre un traitement antipaludéen pour les zones à haut risque

  • Appliquer une lotion anti moustique sur les zones de peau non couvertes. Le produit que je conseille pour les zones à risque : Répulsif peau et vêtements spécial tropiques

  • Toujours appliquer la lotion anti moustique après votre écran solaire et non pas l'inverse

  • Utiliser la climatisation dans votre chambre, les moustiques détestent ça

  • Éteindre la lumière de votre chambre pour ne pas les attirer, mettre une source de lumière dehors les attirera à l'extérieur

  • Si vous êtes en campement, faire un feu de camp, les moustiques, même s'ils sont attirés par la lumière, détestent la fumée !

Attention aux méthodes dites alternatives

  • Les prises anti-moustiques diffusent des produits chimiques toxiques qui sont potentiellement des perturbateurs endocriniens. Elles sont à bannir en présence d'une femme enceinte ou d'un enfant.

  • Les spirales à brûler sont efficaces pour tenir les moustiques à distances, mais elles doivent être utilisées exclusivement en extérieur et ne sont efficaces que si vous êtes tout près de la spirale. De plus, la combustion des biocides à haute dose est nocive pour tout ce qui est vivant, pas simplement le moustique. A n'utiliser qu'en zone à risque donc.

  • Les huiles essentielles de citronnelle et autres méthodes naturelles (comme les bracelets) ne sont malheureusement pas assez puissantes et localisées pour éloigner un moustique assoiffé de sang... Si vous êtes dans une zone où le moustique n'est pas porteur de malad