Mongla dans les Sundarbans au Bangladesh

Découvrir les mystérieuses Sundarbans, voici la raison de notre passage à Mongla au Bangladesh. Nous avons passé trois nuits ici au total, une nuit avant notre croisière sur les Sundarbans et deux nuits au retour.

 

Le port de Mongla dessert le sud-ouest du Bengale oriental depuis 1950, il se situe à l'entrée des forêts marécageuses et des deltas des Sundarbans. Il possède des routes de navigation directes pour Dhaka et Calcutta mais surtout des connexions majeures avec la majorité des ports asiatiques. Des centaines de navires s'arrêtent ici chaque année, venant de Singapour, Hong Kong ou de Colombo . 

 

Voici une image satellite NASA qui situe Mongla dans cette incroyable et mystérieuse région.

 

 

Après avoir exploré en bateau les deltas du Gange, ses rives et sa mangrove pendant deux jours, nous finissons le séjour à arpenter les rues de Mongla.

 

 

Ici, impossible de nous promener en restant inaperçus. Nous attirons les foules comme des aimants. Je ne peux pas fumer de cigarette en pleine rue sinon je déclenche une émeute...

 

Notre séjour à Mongla est donc rythmé de rencontres et d'invitations à tour de bras.

 

Tenue sur mesure chez le tailleur

 

Lors de notre visite des villages "de boue" sur les Sundarbans j'ai rencontré Rosina, une bangladeshi médecin qui soigne les populations vivant dans des conditions précaires. Elle était montée sur notre bateau pour me suivre jusqu'à Mongla et m'accompagner chez son tailleur. Dans les rues de Mongla, il y a des dizaines de tailleurs mais Rosina veut absolument que j'aille chez son ami. Elle lui demande de me réaliser une tenue traditionnelle 3 pièces sur mesure. Pour le tissu et la confection je paye 800 takas bangladais (8 €) et je n'attends que trois petites heures.

 

 

Lorsque je fais mes essayages une fois le vêtement fini, j'ai l'impression d'être une star internationale. Les passants se bousculent pour me regarder, me complimentent, me font coucou, me prennent en photo avec de minuscules téléphones. C'est déstabilisant mais pas agressif non plus...

 

 

Une fois habillée, je me sens plus à l'aise pour déambuler dans les rues de Mongla, les pantalons très amples et les longues tuniques donnent une sensation de légèreté tout en couvrant le corps bien comme il faut. Mais je ne suis toujours pas incognito, ma peau blanche ne passant pas inaperçue...

A la découverte des rues de Mongla

 

Partout dans la ville, nous recevons un accueil hors du commun, les portes s'ouvrent en grand sur notre passage. Commerçants, enfants et habitants nous interpellent pour nous poser quelques questions, pour nous souhaiter bon voyage, nous offrir un verre d'eau...

 

 

Et il y a toujours quelques enfants qui rôdent atour de nous, nous suivent ou nous regardent de loin.

 

 

Mongla étant un important port du Bangladesh, nous voyons passer de nombreux camions de marchandises qui croisent rickshaws, piétons et véhicules ruraux. Les rues sont poussiéreuses et colorées, et la danse des travailleurs ne s'arrête qu'une fois la nuit tombée.

 

 

Nous allons déjeuner dans une cantine locale. On se régale de chapatis, de dal et d'une sauce à la banane.

 

 

La petite fille des propriétaires me demande de la suivre pour me faire découvrir les cuisines, avec beaucoup de fierté et de gentillesse. Je découvre les cuisines sombres, desquelles se dégagent des effluves divines et épicées.... Cette visite me fait l'effet d'un voyage dans le passé !

 

Dans la famille de Western Milon, Rock Star !

 

Nous avons rencontré un personnage local : Western Milon, un guitariste hard-rock qui garde ses lunettes noires en toutes circonstances et rêve de gloire et de tournées américaine.

 

Très gentil, il nous a invité à rencontrer sa famille, son père, sa mère, son frère jumeau, ses sœurs et ses neveux et nièces. Il nous a montré tous ses clips et nous a joué ses chansons à la guitare.

 


La patriarche, avec sa grande barbe blanche, invite Alex à porter une de ses djellabas en signe de bienvenue. Puis il récite pour nous quelques paroles de "bénédiction" en nous expliquant que désormais nous sommes "at home" :)

 

 

La mama de la famille, d'un air grave, me dit que je ressemble à sa fille Elle me touche la tête en récitant des prières, les larmes aux yeux. C'est très émouvant. On nous propose le gîte et le couvert comme toujours.

 

 

Voici une vidéo de Western Milon, notre Rock Star du Bangladesh.

 

Émeute dans l'école primaire de Mongla


Lors de notre balade au hasard dans les rues de Mongla, nous passons devant la grille de l'école primaire. Le gardien devine notre curiosité et nous invite à le suivre pour découvrir les lieux.

 

A notre arrivée, l'école est très paisible, seuls cinq enfants nous suivent très timidement.

 

 

Il nous reste dans notre sac une dizaine de ballons et nous faisons des heureux.

 

 

Seule une jeune fille porte un voile sur la tête. Les autres écoliers portent uniquement un uniforme à l'anglaise.

 

 

Quelques instants après notre arrivée, la sonnerie qui annonce la fin de l'école retentit, stridente. Nous entendons un hurlement de joie général, exploser de part et d'autre des bâtiments. Nous regardons les portes des classes s'ouvrir sur un déferlement d'écoliers qui se ruent dans la cour de récréation. D'un coté des filles et de l'autre des garçons, en uniforme bleu et blanc.

 

Le gardien de l'école hurle quelque chose qui semble prévenir les écoliers de notre visite. Le temps s'arrête une seconde. Silence. Les enfants nous voient et.. une foule d'enfants déchaînés court vers nous en hurlant. Alerte, tous aux abris, on nous fonce dessus !

 

 

La scène est un peu hystérique. Les gamins crient tous en même temps dans une cacophonie sans nom "what's your name?" "what's your hobbie?" "do you like Bangladesh?" "what is your father name? your mother name ? your sister name ? your city name ? do you have pet ?..."

 

 

Déferlement de questions, j'essaie de répondre à tout le monde, je répète cinquante fois mon prénom !

 

 

Les jeunes garçons ne tiennent pas en place... Ils se bousculent et forment un rouleau compresseur humain avec leurs petits corps en uniforme ! Ils veulent tous qu'on les photographie mais ils se collent à l'objectif c'est presque impossible.

 

 

Tandis que les filles sont beaucoup plus sages... !

 

 

Lorsque nous tentons de quitter les lieux, quarante écoliers nous suivent dans la rue... catastrophe !! 

 

 

Le gardien de l'école intervient pour canaliser les enfants. Il nous dit au revoir et rassemble les enfants à coups de sifflets ! Il voit bien que la situation déborde et demande aux élèves de nous dire au revoir.

 

Les filles et les garçons repartent chacun de leur côté.

 

Nous allons reprendre notre souffle dans une épicerie voisine.

 

Près de 40 millions d'enfants en âge d'être scolarisés ne le sont pas au Bangladesh (source Unicef), c'est pourquoi nous croisons énormément d'enfants qui se sont pas derrière les grilles de l'école. Ils sont en train de travailler, de jouer dans la rue, chez eux ou dans les commerces de leurs parents.

Nous rejoignons ensuite notre hôtel fleuri où nous dînons un curry de homard (la spécialité des Sundarbans) !

 

 

Prochaine étape : rejoindre Dhaka la capitale du Bangladesh !

 

Découvrez la totalité de mon itinéraire de voyage en Inde et au Bangladesh

 

Please reload

Suivez-moi :

  • Facebook - Globe Trotting
  • Instagram - Globe Trotting
  • Twitter - Globe Trotting
  • Pinterest - Globe Trotting

EXPLOREZ LE BLOG :

PREPARATIFS DE VOYAGE

Préparatifs de voyage

Mes voyages.jpg

Récits de mes voyages

ACCESSOIRES.jpg

ACCESSOIRES VOYAGE

paysages du monde.jpg

Paysages du Monde

cadeaux voyageurs.jpg

CADEAUX VOYAGEURS

TROUVEZ DES BONS PLANS :

BILLETS D'AVION

Achetez vos vols au meilleur prix

Billets avion

Hôtels & appartements

Dénichez les meilleurs logements

Hotels voyage

VOYAGE SUR MESURE

Réalisez le voyage de vos rêves (devis rapide et gratuit)

Agence de voyage.png

CATÉGORIES 

du blog :

Les articles similaires qui vont vous intéresser 

Please reload