la cité Monastique de Lalibela en Ethiopie


    La cité Monastique de Lalibela en Ethiopie est un haut lieu de pèlerinage. A 2 630 mètres d'altitude dans la région Amhara, la plus célèbre des églises de la cité est Bete Giyorgis (Église Saint-Georges) puisqu'il s'agit de la plus finement exécutée et la mieux conservée.​

    De plus, cette église est la plus esthétique car elle n'est pas (encore) protégée par un "toit". En effet, la majorité des églises monolithiques de Lalibela sont recouvertes pour des raisons de conservation, ce qui donne une visibilité réduite sur l'architecture d'ensemble.

    A savoir sur Bete Giyorgis dans la cité Monastique de Lalibela

    Ville sainte des chrétiens orthodoxes d'Éthiopie connue dans le Monde entier, la cité Monastique de Lalibela en Ethiopie abrite onze églises monolithiques remarquables, taillées dans la roche à partir d'un un seul bloc de pierre.

    La construction de la cité monastique de Lalibela est attribuée au roi Lalibela qui a entreprit de construire la "Nouvelle Jérusalem" au 12ème siècle, suite aux conquêtes musulmanes qui mirent un terme aux pèlerinages chrétiens. En effet, l'Éthiopie a été christianisée au 1er siècle sous le régime du roi Aksoum. Le roi Ezana, au 4ème siècle, se convertit et le christianisme devient religion d’état. Au 7ème siècle, c’est la naissance de l’Islam.

    Au 12ème siècle, Roha devient la Jerusalem Noire Lalibela, du nom de son souverain. C'est à cette période que le roi Lalibela a commandité la construction de nombreuses églises monumentales, monastères et couvents pour affirmer l'appartenance chrétienne des environs.

    L'édifice religieux Bete Gyorgis est niché au cœur des montagnes sur les hauts plateaux éthiopiens. En forme de croix grecque, l'église mesure 11 mètres de haut. Pour la réaliser, les ouvriers ont du creuser dans la roche de tuf volcanique rose qui constitue le plateau de Lasta. Les parois sont entièrement sculptées,à l'intérieur, aucune peinture ni ornements sur les parois, la simplicité étant le fil conducteur de la construction. Cependant, de nombreuses tentures et tableaux sont exposés.

    crédit photo : Mekachaw Temesgen

    Bete Giyorgis est située dans un puits de 22 mètres de fond et de 23 mètres de côté. On accède à l'intérieur du monument par une tranchée précédée d'un tunnel. Par une succession de tunnels, on peut accéder au quatre églises voisines situées sur l'autre rive du Yordanos.

    Une légende raconte que le roi Lalibela avait reçu une mission divine de faire bâtir dix églises dans une seule pierre. On dit alors que ce sont des anges qui ont aidé les ouvriers de jour et de nuit.

    C'est un des plus beaux lieux mystiques du Monde.

    Comment se rendre à la cité Monastique de Lalibela

    Si vous partez en voyage en Ethiopie, Lalibela sera forcément dans votre programme ! Du moins je vous le souhaite.

    Pour découvrir le site avec une agence éthiopienne francophone, je vous invite à contacter Sphere Tour & Travel, l'agence avec laquelle je suis partie deux semaines. Ils organisent des circuits individuels ou en groupe dans les lieux les plus authentiques du Pays et dans les meilleures conditions.

    Pour rejoindre Lalibela, l'option la plus courte (et la moins écolo) consiste à prendre un avion depuis la capitale Addis Abeba, à deux heures d'avion.

    En voiture depuis la capitale c'est par la route en direction de Mekele qu'on accède à la cité de Lalibela. La cité monastique est à près de 900 kilomètres d'Addis, le trajet se fait donc en plusieurs étapes. Je suis pour ma part partie de Gheralta car j'étais arrivée en Ethiopie par Mekele. Les routes sont somptueuses, vous ne vous lasserez pas d'admirer les paysages.

    Vous pourrez choisir de découvrir les églises par vous même sans difficulté mais attendez vous à vous faire alpaguer en permanence par des personnes qui se proclament guides mais qui n'en sont pas. C'est pour votre tranquillité que vous pouvez opter pour un guide officiel, et aussi pour participer à l'économie locale. C'est un endroit très touristique, le plus important du Pays, donc les guides et agences de transports ne manquent pas pour vous conduire sur place !

    Ma découverte de la cité Monastique de Lalibela

    J'ai pu découvrir les onze églises monolithiques en une journée. J'ai passé deux nuits à Lalibela. Mon guide Mekashaw parlait français, ce qui m'a permis d'obtenir des informations très détaillées sur l'histoire de ce site incroyable.

    Les recoins de Lalibela

    Inutile de vous en dire plus, je vous laisse maintenant découvrir ma visite en photos...

    Pour passer d'une église à l'autre, on emprunte des chemins creusés dans la terre, aux couleurs orangées. Les portes et fenêtres ont toutes des formes étonnantes.

    A l'intérieur des églises, des œuvres religieuses abondent. Reliques, tentures, peintures et croix sacrées vous plongent dans une ferveur prenante. Les émotions sont très fortes tout au long du parcours.

    Lalibela un dimanche: célébrations, foule et mariages

    J'ai eu la chance de visiter la cité un dimanche, le jour des mariages et des célébrations. Il y avait une foule compacte toute vêtue de blanc, la musique résonnait, percussions, trompettes et chants. Mon guide, expérimenté, a réussi à me faire découvrir chaque église au bon moment en évitant les groupes. Nous étions donc souvent complètement seuls dans les monuments. Magique...

    Localisation de Bete Giyorgis dans la cité Monastique de Lalibela

    A DÉCOUVRIR MAINTENANT :

    Les plus beaux endroits d'Afrique

    Mes deux semaines en Ethiopie


    Récits de voyage

    Blog Voyage - Mes Récits

    Accessoires voyage

    Blog Voyge -Accessoires

    Préparatifs Voyage

    Blog Voyage - Préparatifs

    Paysages du Monde

    Blog Voyage - Paysages du Monde