top of page

Que faire à Harlem à New-York ?

Quartier nord de Manhattan, Harlem est le berceau du jazz mais aussi la "Capitale culturelle de l'Amérique noire". Si ce quartier de New-York possède un passé de ghetto à forte criminalité, c'est aujourd'hui un lieu paisible et passionnant qui mérite largement la visite ! Vous pourrez faire le tour de ses nombreuses églises, assister à une messe gospel, découvrir des music hall mythiques qui ont vu jouer les plus grand noms de la musique noire américaine, explorer le street art qui conte l'histoire du quartier et goûter à la "soul food".



C'est à Harlem qu'ont grandi des personnalités mythiques telles que Martin Luther King, Malcolm X, Louis Armstrong, Duke Ellington ou encore Harry Belafonte. Harlem à New York possède une histoire riche et mouvementée que vous pourrez reconstituer à travers des anecdotes et lieux phares lors de votre visite. Si vous passez une semaine à New-York, consacrez au moins une demi journée à arpenter les rues d'Harlem.


  1. Où se situe Harlem

  2. Histoire et évolution d'Harlem

  3. Que faire et que voir à Harlem


 

Où se situe Harlem ?


Harlem est un quartier du nord de l'arrondissement de Manhattan à New York City. Il se situe entre la 110ème rue au sud et la 155ème rue au nord. Ci-dessous le plan qui vous permet de localiser ce quartier.


Carte Harlem New York

 

L'histoire d'Harlem, en bref


Dans les années 1920, Harlem était un quartier principalement occupé par la classe moyenne noire qui avait fui les états du sud des USA qui s'opposaient à l'abolition de l'esclavage. Au cours de ce flux migratoire, le racisme ambiant a poussé les populations blanches à quitter le quartier. Pendant la prohibition (période qui interdisait la vente d'alcool de 1920 à 1933), les clubs de jazz ont éclot et Harlem est devenu le lieu de rendez-vous des artistes, des intellectuels et des marginaux. Pendant la ségrégation, les virtuoses noirs jouaient alors du blues et du jazz pour un public uniquement blanc. A la fin de la prohibition (en 1964), les clubs ont été désertés car le jazz s'est exporté v