A la découverte du Yoga à Rishikesh


Pétunia est partie le 16 février 2018 pour un an en Asie, seule avec son sac à dos ! Elle nous raconte les trois semaines qu'elle vient de passer à Rishikesh, après avoir passé ses deux premières semaines à étudier l'anglais à Dehradun. Voici son récit illustré de ses photos.

voyager seule inde Yoga à Rishikesh

Situer Rishikesh en Inde

  • Etat : Uttarakhand

  • Région culturelle : Garhwal

  • Population : 100 000 hab.

  • Altitude : 400 m

  • Période : 20 jours début de mars

  • Température : 25-32°J / 15°N

Y aller de Dehradun : bus jusqu’à « old station » (1h30 – 55 Rs/70 Cents) puis Riskhaw pour rejoindre Ram Jhula / Pont (150 Rs/1,90 € mais on peut certainement trouver moins cher… notamment en prenant un Vikram)

Situer Rishikesh

Premiers pas à Rishikesh…

Capitale mondiale du yoga autoproclamée, Rishikesh m’est apparue resplendissante à la traversée de Jahma Jhula, pont suspendu piéton emprunté par autant de motorbikes agitées et de paisibles vaches…

Et pour cause, si à première vue cet havre de spiritualité semble monté de toutes pièces pour accueillir des centaines de yogistes du monde entier, il inspire malgré tout une douceur de vivre, et invite à la flânerie en compagnie des saddhus qui peuplent les artères principales.


La ville ne manque pas d’hébergements que vous pouvez découvrir ci-après (j'ai sélectionné les adresses les mieux notées par les voyageurs) :

Incredible Holi Festival !

Célébrée principalement dans le Nord de l’Inde, la « fête des couleurs » vaut le détour, et Rishikesh semble toute indiquée pour cela ! Arrivée la veille pour rejoindre une amie française qui y séjournait depuis trois mois, j’ai assisté au cours de la soirée aux premières festivités déclenchées autour de grands feux sur les Gaths (escaliers permettant d’accéder au Gange), animées de danses - traditionnelles et actuelles – et de projections fougueuses de quelques poudres de couleurs avant-gardes…

Rishikesh Holi festival seule

Le jour J, c’est à partir de 8h du matin que je me suis élancée dans les rues revêtue, comme on me l’avait conseillé, de vêtements clairs acquis uniquement pour l’occasion et d’un sac protégeant mes effets personnels. Des précautions d’usage indispensables puisque le principe consiste à bénir de couleurs et d’un « Happy Holi » chaque personne croisée sur son chemin, les rencontres se multipliant à une telle vitesse qu’il suffit de marcher quelques minutes pour revêtir les traits d’une véritable œuvre d’art !

Holi, c’est donc simplement une ballade pleine d’enthousiasmes où regards taquins et sourires francs fustigent à chaque coin de rue pendant les premières heures du jour. Car il faut prendre garde aux coutumes locales, le festival se déroule uniquement dans la matinée, tandis qu’en début d’après-midi la vie reprend peu à peu son cours à l’issue de dernières réjouissances effectuées au bord du Gange, qui purifie le corps et l’esprit de cette folie collective passagère.

Ambiance Baba-Hippie-Yoga

Arrivée une semaine plus tôt que prévue, j’ai pu avec quelques complices de séjour découvrir à loisir les aspects les plus typiques de Rishikesh tout en profitant de plusieurs animations proposées à l’occasion du Festival International de Yoga (FIY) qui s’y déroule chaque année à cette période.

Rishikesh yoga hippie

A faire à Rishikesh


Séjournant au cœur d’une place touristique, j’ai donc choisi de vous résumer ces premiers jours sur le principe de listes a posteriori «Done / Not Done » :

Ce que j'ai fait :

  • Pratique du Yoga