L’Ouest Canadien en deux semaines

Dernière mise à jour : 2 août

Ce voyage de deux semaines dans l'Ouest Canadien est l’aventure de deux amis réalisateurs Cédric Conti et Gary Paitre. Ils ont traversé une grande partie du territoire de l'Ouest du Canada, de la Colombie Britannique à l'Alberta, alors que les feux de forêts faisaient rage et que le scandale des enfants autochtones venait d’exploser. C’est avec fascination et mélancolie qu'ils nous racontent leur séjour inattendu entre lacs et montagnes et entre forêts et déserts. Voici leur récit de voyage dans l'Ouest du Canada, ainsi qu’une vidéo qui l’encapsule.


Les incendies de cet été là ont laissé un voile hypnotique sur toute la région et lors de ce périple, ils nous rapportent leurs images et émotions qui naviguent entre tristesse et émerveillement. Un reportage vidéo et photo qui rend hommage à la nature fragile et sauvage.


Ouest canada voyage

Itinéraire dans l'Ouest-Canadien


Ce périple de 13 jours a conduit les deux amis sur une grande boucle de Vancouver jusqu’à Calgary en passant par Banff, puis dans les rocheuses canadiennes avant de regagner Vancouver par la partie nord via Jasper et Whistler. Ils ont parcouru près de 2400 km de route avec un véhicule de location pris à Vancouvver. Ci-dessous la carte qui retrace leur itinéraire, les grandes étapes étant Vancouver, Kamloops, Banff, Calgary, Jasper et Whistler.


Itinéraire Ouest Canada

Récit du voyage dans l'Ouest Canadien en 10 photos


Gary Paitre nous raconte ce voyage splendide et unique en quelques mots et photos. L’ouest canadien est bien sûr dans la “top liste” des destinations à voir mais... cette année-là, les feux et la mémoire ont marqué une particularité et la nature les a rappelés à l'ordre. La puissance des éléments a dessiné leur itinéraire et c'est en suivant ce fil conducteur qu'ils nous content leur voyage. "L'eau, puissante, insaisissable, sillonne et ponctue le paysage. La terre, généreuse, aride, sculpte l'horizon. La pierre, monarque éternelle, couronne les paysages. Et très vite, le temps presse. Les jours passent, laissant place à la douce amertume d'un voyage qui touche à sa fin. Une fois de retour, nous regardons nos photos. Le désir de ne pas oublier est fort. En inversant la temporalité ou l'angle d'une image, nous invitons nos sens à être attentifs"


1. La roche


Les rocheuses canadiennes sont mondialement réputées pour leur magnificence. Ces montagnes offrent des perspectives à couper le souffle que nous soyons à leur sommet ou à leur pied. Des coins les plus touristiques comme Whistler ou Banff en passant par des vallées perdues dans la nature, chaque endroit de la montagne nous rappelle la puissance des éléments. La particularité cette fois fut le voile de fumée qui nappe toute la région. Les incendies des dernières semaines ne semblent pas se calmer. Les montagnes se cachent et paraissent plus cryptiques encore.

Les rocheuses vue depuis le lac Louise
Les rocheuses vue depuis le lac Louise
Vue des Rocheuses au coucher de soleil
Vue des Rocheuses au coucher de soleil

2. L’eau


Ici, l’eau est présente sous toutes ses formes : Qui dort, qui tombe et qui fige ! En faisant halte au lac Louise ou au lac Moraine, ce bleu-vert émeraude encastré dans la vallée est une vision unique. Nous sommes d’abord subjugués. Difficile de sortir sa caméra pour filmer, nous voulons avant tout marquer notre rétine. Le calme règne. En contraste, la région est aussi pleine de rivières et cascades. La puissance de cet élément est hypnotisante. Les glaciers oscille entre beauté et tristesse. Les panneaux indiquant le recul annuel nous rappellent combien l’activité humaine met en péril l’équilibre des choses.


Les rocheuses depuis la fin du lac Moraine
Les rocheuses depuis la fin du lac Moraine

3. La terre


À quelques heures en voiture de Calgary, nous entrons dans les “badlands”. Magnifique. Lunaire. Les paysages sont à couper le souffle un rouge ocre cerclé de marquages géologiques. Nos yeux et nos lentilles sont subjugués. Mais l’ouest c’est aussi la terre sauvage, la forêt de bois, de séquoias et de cyprès. Terre des ours également, nous avons eu la chance d’en croiser un petit timide.


Vue du ciel des badlands
Vue du ciel des badlands

4. La ville


Les forêts urbaines donnent le vertige. Vancouver, ville magnifique coincée entre montagnes et océan, est un havre de culture urbaine. Sa géographie est splendide. Kamloops quant à elle, ville du drame autochtone, glace le sang. Cerclée par les flammes, elle est plongée dans le voile lactée de fumée. On sent une grande tristesse ici. Calgary quant à elle était un peu oubliable. Ville nord américaine classique, sans surprise ni saveur.


Vue du ciel de Vancouver
Vue du ciel de Vancouver
”A-Maze-ing Laughter" statue du bord de mer à Vancouver
”A-Maze-ing Laughter" statue du bord de mer à Vancouver
Phare du parc Stanley à Vancouver
Phare du parc Stanley à Vancouver
Attrape rêve en commémoration des enfants autochtones tués à Kamloops
Attrape rêve en commémoration des enfants autochtones tués à Kamloops

5. La fumée


Tout ici est nimbé de fumée et de flammes. Les feux de forêts sont incontrôlables. Les autorités sont totalement dépassées par les événements. Nous avons dû libérer un de nos Airbnb pour laisser séjourner les sauveteurs. C’est à la fois irréaliste et saisissant. L’odeur est omniprésente et même les climatiseurs peine à la masquer. La fumée s’étant de Vancouver à Calgary et partout dans le ciel nous voyons ces hélicoptères porteurs d’eau qui font triste figure face à l’ampleur des événements.


Feux de forêts près de Blustry Mountain.
Feux de forêts près de Blustry Mountain.

6. Le temps


Et comme tout voyage, ce qui manque c'est toujours le temps. Le temps d’en voir plus, le temps de prendre le temps. Nous avons parcouru plusieurs milliers de kilomètres en seulement 13 jours. Nos yeux se posent que déjà nous passons à la prochaine étape. Mais ici, la nature est si puissante, si vaste, que le temps nous rappelle à l’ordre. Nous savons qu’un voyage est avant tout une construction de souvenir. L’ouest canadien cet été là nous a laissé une marque indélébile.


Forêts nappées dans la fumée
Forêts nappées dans la fumée

Périple dans l'Ouest Canadien en vidéo


Voici la vidéo qui est née de ce voyage : "W.E.S.T". Gary Paitre nous explique : "Nous filmons les éléments les plus mémorables pour ne pas oublier. Et au montage, nous décidons de forcer la perspective, de tordre certaines temporalités pour forcer notre à œil à être attentif. Nous ne voulons pas oublier que ces terres ne furent autrefois pas les nôtres et qu’aujourd’hui nos activités les mettent en danger."


Direction, Photographie et édition : Gary Paitre & Cédric Conti Musique : Cédric Conti Animation : Gary Paitre

Caméras : BMPCC 6k pro and Sony A7S MkIII Lentilles : Sigma 24-70 F2.8 + Sigma 18-35 F1.8 and GMaster 16-35mm F2.8 Drones : DJI Mavic Pro 2 and DJI mini 2


Gary nous dit, pour conclure au sujet de ce voyage "Nous observons la nature et la culture avec un regard contemplatif qui met nos sens en alerte. Nos sens physiques, mais aussi nos sens des responsabilités. On envisage désormais de voyager avec plus de soin (voiture électriques, distances plus réfléchies, moins d’avion,...). Et puis, étant tous les deux pères, nous savons que le monde laissé à nos filles sera bien différent. Nous devons prendre nos responsabilités et ce voyage nous l’a rappelé sans cesse."


Je remercie Gary Paitre & Cédric Conti d'avoir partagé avec nous ce voyage si particulier
 

A découvrir maintenant :

Mots-clés :